Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2018  

Partenariat ENCQOR Québec-Ontario

Un site d'innovation 5G à l'ÉTS

22 juin 2018
John Luszczek d’Ericsson Canada, président du conseil d’Innovation ENCQOR, Pierre Boucher, directeur général d’Innovation ENCQOR, et David Birnbaum, député de D'Arcy-McGee, étaient à l’ÉTS le 22 juin pour annoncer l'installation d'un site d’innovation 5G dans les nouveaux locaux du Centech, sur le campus de l’ÉTS.

Des ressources et infrastructures 5G y seront mises en disponibilité à l'automne 2018, permettant ainsi d’établir les bases du premier corridor pré-commercial de télécommunication sans fil 5G au Canada.
 
« Nous sommes très heureux de faire partie du partenariat ENCQOR et très fiers d’avoir été choisis pour héberger l’un des deux sites d’innovation 5G au Québec, le plus gros projet dans ce domaine au Canada, a indiqué Pierre Dumouchel, directeur général de l’ÉTS. Les recherches menées par nos professeurs et les programmes du Centech aident les entreprises technologiques à prendre leur place dans l’économie de demain. L’inclusion d’un volet rattaché aux communications 5G et d’initiatives liées à l’expérimentation, à l’innovation et à l’adoption de réseaux à très haute bande passante va enrichir et stimuler notre écosystème d’innovation. »


Luc Sirois (Prompt), Guillaume Ducharme (CEFRIO), Mike Sisto (Ericsson), John Luszczek (Ericsson), Richard Chénier (Centech), David Birnbaum (député de D'Arcy-McGee), Pierre Boucher (Innovation ENCQOR), Benoît Pelletier (Ciena Canada), Pierre Dumouchel (ÉTS), Charles Despins (ÉTS), Étienne Lemieux (IBM Canada), David Hotte (CGI), Mark Shorey (Thales Canada), et Paul Batista (Ericsson)

Le projet ENCQOR (Évolution des services en nuage dans le corridor Québec-Ontario pour la recherche et l’innovation) consiste en un partenariat entre le Canada, le Québec et l’Ontario axé sur la recherche et l’innovation dans le secteur des technologies de rupture 5G ainsi que sur les initiatives d’adoption et les utilisations du système.

Ce partenariat de 400 M$ réunit cinq chefs de file du domaine des technologies numériques (Ericsson, Ciena Canada, Thales Canada, IBM Canada et CGI), appuyé au Québec par le CEFRIO et Prompt, et en Ontario par les Centres d’excellence de l’Ontario. Il est rendu possible en partie, grâce à un financement du gouvernement du Canada et des gouvernements du Québec et de l’Ontario.



Ce projet va établir une plateforme collaborative pour les TIC et la recherche en technologies numériques, l’innovation et la démonstration d’applications, comptant des douzaines d’universités, de collèges et de centres de recherche dans les deux provinces qui convergeront vers une infrastructure de recherche et d’innovation ouverte et unique dans laquelle la 5G, l’infonuagique et les données massives sont les principales technologies d’intérêt.

« Nous avons très hâte de recevoir les premiers projets et nous sommes heureux de contribuer à ce que les entreprises et les universités du Québec et de l’Ontario aient une longueur d’avance lors de l’implantation des réseaux de 5e génération à grande échelle dans quelques années », a ajouté Charles Despins, directeur des affaires professorales, de la recherche et des partenariats à l’ÉTS.

La 5G est une technologie émergente qui offre la possibilité de répondre à l’explosion de la demande des consommateurs et de l’industrie à l’égard de réseaux sans fil plus rapides et de plus grande capacité. Avec ses vitesses de téléchargement 100 fois plus rapides et ses temps de latence (le temps qui s’écoule entre une cause et un effet) 10 à 50 fois plus courts, la 5G a les capacités requises pour permettre aux entreprises de révolutionner leur offre de produits et de services.

La 5G est la clé pour déverrouiller l’important potentiel, entre autres, des villes intelligentes, des réseaux électriques intelligents, de la santé en ligne, de l’éducation en ligne, des véhicules autonomes et connectés, du divertissement et des médias sur demande, ou encore, de l’Internet des objets

Un second site québécois verra également le jour cet automne au Centre de recherche et technologie de Thales, lieu qui héberge déjà l’Unité mixte de recherche en sciences urbaines, situé dans le Parc technologique du Québec métropolitain, dans la ville de Québec.

Les deux sites seront inclusifs, ouverts à toutes les PME du Québec, ainsi qu’aux organisations québécoises intéressées par la 5G, son intégration et son adoption. Des programmes de financement relatifs à la 5G dans un cadre d’innovation ou d’adoption seront également mis en œuvre à l’automne. Ces programmes seront supervisés par Prompt et le CEFRIO.

Voir aussi :
ENCQOR - Volet Québec
Pour information
Sébastien Langevin
Conseiller en communication - ÉTS
514 396-8427


NouvellesFil RSS