Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2016  

Lancement du Meca500

Un petit robot promis à un grand avenir

17 août 2016
Fondée en 2013 au Centech – l’incubateur d’entreprises de l’ÉTS – l’entreprise Mecademic, spécialisée dans la conception et la fabrication de robots industriels ultra-compacts, vient de livrer les 4 premières unités commerciales de son nouveau Meca500, le plus petit robot industriel au monde.

Cette première livraison a officiellement été annoncée en Allemagne dans le cadre de la récente mission économique du premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et de la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade. En effet, l’équipe de Mecademic faisait partie des 54 organisations industrielles qui accompagnaient la délégation ministérielle, dont 12 avaient des annonces officielles au programme.

Les participants de cette mission ont eu la chance de rencontrer de grandes entreprises allemandes dans le domaine de l’automatisation comme Siemens, BMW, Airbus et Kuka. La course vers l’industrie 4.0 – ou la 4e révolution industrielle – étant bel et bien lancée, les rencontres avec de tels géants technologiques s’avèrent un privilège sans précédent.


Les fondateurs : Ilian Bonev, professeur et chercheur en robotique à l’ÉTS, Jonathan Coulombe, étudiant à la maîtrise en génie électrique de l’ÉTS

L’industrie 4.0

Selon wikipédia, « le concept d’Industrie 4.0 correspond à une nouvelle façon d’organiser les moyens de production : l’objectif est la mise en place d’usines dites « intelligentes »   («smart factories ») capables d’une plus grande adaptabilité dans la production et d’une allocation plus efficace des ressources, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle révolution industrielle. Ses bases technologiques sont l'Internet des objets et les systèmes cyber-physiques. »

Meca500 et l’usine du futur

L’introduction de robots industriels ultra-compacts sur le marché comble un besoin croissant d’entreprises de divers secteurs pour des solutions d’automatisation à petite échelle permettant de réaliser des tâches répétitives et précises dans un environnement restreint. Destiné aux industriels, équipementiers et intégrateurs, le Meca500 est certes le robot le plus facile et convivial à intégrer à un équipement industriel ou à une ligne de production, de par sa très petite taille et l’absence d’un contrôleur externe et de câbles encombrants. Extrêmement précis, facile à programmer et à utiliser, contrôlable via une interface Web accessible sur toutes les plateformes, le Meca500 va contribuer à démocratiser l’utilisation de la robotique industrielle… à un prix abordable de surcroît !



La 4e révolution industrielle dans la mire

Mecademic compte amorcer sous peu la conception d’un second robot industriel pouvant supporter une charge utile six fois supérieure au Meca500, tout en demeurant dans la gamme des robots ultra-compacts. Les Meca3k seront des robots interconnectés, permettant une numérisation et une flexibilité accrue de l’usine ainsi qu’une économie d’énergie et de matières premières. Cette nouvelle gamme de robots permettra à l’entreprise d’accroître son offre de produits tout en permettant la réalisation d’autres types de tâches pour ses clients. « Mecademic veut s’établir en tant que leader sur le marché de la robotique industrielle de petite taille » soutient Jonathan Coulombe, président de Mecademic, qui a ajouté que l’entreprise s’attend à réaliser un volume de ventes important pour ces produits au cours des prochaines années en plus de créer un nombre considérable d’emplois de qualité.

Mecademic finaliste au concours Force Avenir

Finaliste dans la catégorie Entrepreneuriat, affaires et vie économique du concours Force Avenir 2016, Mecademic s’est donné pour mission de démocratiser l’adoption de la robotique industrielle au sein des entreprises manufacturières en offrant à ces dernières des solutions innovantes de haute qualité et précision, abordables et simples d’utilisation. Elle veut devenir un joueur incontournable sur le marché de la robotique industrielle à l’échelle internationale.

La jeune entreprise vient récemment de prendre possession d’un nouvel espace de production dans l’arrondissement Rosemont – La Petite-Patrie et songe déjà à l’embauche de nouveaux employés passionnés par la robotique. Elle vient de faire l’acquisition d’une machine à commande numérique (CNC) lui permettant de fabriquer les robots à même son usine. Son premier lot étant écoulé, l’entreprise prend déjà les commandes pour son prochain lot qui sera disponible dès la mi-octobre.

Au rythme où vont les choses pour Mecademic, nul ne sera étonné de voir la jeune entreprise prendre rapidement une position stratégique sur l’échiquier de l’automatisation industrielle au Québec et ailleurs dans le monde. L’ÉTS et le Centech sont fiers de contribuer à l’émergence d’entreprises aussi prometteuses.

Pour information
Emmanuelle Berthou
Agente d'information
Service des communication ÉTS

NouvellesFil RSS