Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2016  

Hydrologie et changements climatiques

Un stage de recherche à Munich pour l’étudiant au doctorat Jean-Luc Martel

20 mai 2016
L’étudiant au doctorat Jean-Luc Martel n’est pas à une distinction près. Après s’être entre autres mérité la Médaille du Lieutenant-gouverneur pour la jeunesse en 2013, le Prix Ken Thompson de l’Association canadienne des ressources hydriques en 2015 et plus récemment une 2e Bourse d’études supérieures du Canada – Alexander-Graham Bell du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), c’est maintenant au tour du ministère des Relations internationales et de la Francophonie de reconnaitre son talent et son implication en lui remettant la Bourse des premiers ministres Québec-Bavière 2016. Cette bourse de spécialisation de 5 000 $ lui permet d’effectuer un stage de recherche à la Ludwig-Maximilians-Universität de Munich, dans le cadre du projet ClimEx 2015-2019.

Le parcours de Jean-Luc Martel à l’ÉTS estjean-luc martel loin d’être ordinaire. Diplômé du baccalauréat en génie de la construction  en 2013, il a poursuivi ses études à la maîtrise pour finalement effectuer la passerelle vers le doctorat un an plus tard, en plus d’être chargé de cours à l’ÉTS pour le cours « Mécanique des fluides et thermodynamique » depuis la fin de son baccalauréat. Très impliqué auprès du club étudiant le Canoë de béton dont il a été membre de 2009 à 2013, puis capitaine à sa dernière année, c’est vers le domaine de l’hydrologie et des changements climatiques qu’il s’oriente pour ses études aux cycles supérieurs. Sous la supervision du professeur François Brissette du Département de génie de la construction de l’ÉTS, son projet de recherche porte sur l’évaluation du rôle de la variabilité naturelle du climat sur l’estimation statistique des extrêmes hydrologiques dans les climats actuel et futur. C’est d’ailleurs sur ce sujet qu’il travaille durant son stage à la Ludwig-Maximilians-Universität.

Le projet ClimEx 2015-2019 est une collaboration entre le Consortium Ouranos, le Centre d’expertise hydrique du Québec, l’ÉTS, l’Université Ludwig-Maximilians de Munich, le Leibniz Rechenzentrum et le Bureau bavarois de l’Environnement (LfU). Ce projet répond à une inquiétude face aux évènements hydrologiques extrêmes, tels que les inondations et les étiages, qui frappent le Québec et la Bavière de plus en plus fréquemment depuis les dernières années. À ce jour, les connaissances liées au rôle de la variabilité naturelle du climat et des changements climatiques induits par l’homme sur la récurrence et l’intensification des évènements hydrologiques exceptionnels sont limitées. L’équipe du projet a donc pour but d’approfondir ces connaissances et d’explorer différentes stratégies d’adaptation face à ces évènements.

Le stage de recherche de Jean-Luc à Munich a débuté en mars dernier et sera d’une durée de 12 semaines.
Pour information
Cindy D. Gauthier
Service des communications
514 396-8800, poste 7471

NouvellesFil RSS