Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2016  

Aérospatiale

Un prix CRIAQ pour une étudiante de doctorat

15 juin 2016
Andreea Koreanschi
Andreea Koreanschi, étudiante de doctorat à l'ÉTS, est la lauréate 2016 du prix d’excellence du Consortium de recherche et d'innovation en aérospatiale au Québec (CRIAQ), catégorie Étudiants de doctorat.

Mme Koreanschi est dirigée par Ruxandra Botez, responsable du Laboratoire de recherche en commande active, avionique et aéroservoélasticité (LARCASE) et professeure du Département de génie de la production automatisée. Son prix lui a été décerné pour la qualité de sa participation au projet CRIAQ MDO 505 intitulé Architectures déformables et technologies pour l’amélioration de l’efficacité de l’aile dans le cadre du Forum CRIAQ annuel tenu à la fin d’avril à Montréal.

Ce projet d’envergure internationale est une collaboration entre des partenaires canadiens et italiens. Les partenaires canadiens, outre de l’ÉTS, proviennent de Bombardier Aéronautique, Thales Canada, l’Institut de recherche aérospatiale du Conseil national de recherches Canada (CNRC) et l’École Polytechnique, tandis que les participants italiens sont rattachés à l’Université de Naples, au CIRA (Centro Italiano Ricerche Aerospaziali) et à la compagnie aéronautique Alenia Aermacchi.

Le projet consistait à concevoir, optimiser, fabriquer et tester, en conditions statiques puis en soufflerie, l’aile et l’aileron, ceux-ci présentant des structures internes et une géométrie similaires à celles d’un avion réel. L’aile avait été équipée de deux types d’aileron, soit un conventionnel et un déformable, afin d’améliorer les performances aérodynamiques de l’avion.

L’objectif principal était de démontrer qu’il est possible de développer une technologie d’aile déformable suivant les critères de certification des ailes et d’améliorer l’écoulement de l’air à la surface supérieure de l’aile. L'écoulement peut également être évalué en fonction de la diminution de la consommation de combustible. Le test ultime de la technologie sera évidemment mené directement en vol sur les avions de Bombardier.

Mme Koreanschi a travaillé à plusieurs des aspects du projet CRIAQ. Plus précisément, elle a effectué l’optimisation aérodynamique du profil d’aile de tous les cas de vol étudiés en soufflerie. Elle a régulièrement fait rapport des méthodologies et résultats obtenus aux participants lors des réunions mensuelles. Elle a procédé à l’analyse du comportement aéroélastique de l’aile déformable afin de démontrer l’absence de phénomènes destructifs, tel que le battement. Elle a également participé activement aux trois sessions de tests en soufflerie menées au CNRC, à Ottawa, et contribué à l’analyse et à la validation de résultats numériques à partir des données expérimentales après chacune d’elles.

En cours de projet, Mme Koreanschi a par ailleurs rédigé pas moins de 14 articles et comptes rendus de conférence à titre d’auteure ou de co-auteure, notamment de conférences importantes, telles celles de l’Institut américain d’aéronautique et d’astronautique (AIAA). Elle a aussi contribué en tant que co-auteure à trois articles publiés ou acceptés pour publication dans des journaux et à deux articles de conférences publiés dans les comptes rendus de conférence.

Le 22 juin, Mme Koreanschi soutiendra sa thèse de doctorat à l’ÉTS. Celle-ci s’intitule Numerical and Experimental Validation of the Optimization Methodologies for a Wing-tip Structure Equipped with Conventional and Morphing Ailerons.

Pour information
Manon Lamoureux
Service des communications
514 396-8973



NouvellesFil RSS