Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2015  

Ma thèse en 180 secondes

Présenter sa thèse à un public non initié, ça prépare au marché du travail!

23 janvier 2015
Michèle Kanhonou, finaliste, en 2014, de la première étape
du concours Ma thèse en 180 secondes.
Vous êtes étudiant au doctorat? Votre sujet de thèse vous passionne? Vous aimeriez que vos parents et vos amis partagent votre enthousiasme, mais ils ne comprennent pas toujours ce que vous faites? C’est le temps de vous retrousser les manches et d’y remédier!

Comment? En participant à un exercice de vulgarisation, puis en mettant vos efforts à l’épreuve, dans le cadre du concours « Ma thèse en 180 secondes », dont la première étape se tiendra à l’ÉTS.

Une expérience qui prépare au marché du travail

Pour Michèle Kanhonou, la lauréate de l’année dernière, le concours s’est avéré une expérience très enrichissante. « En tant que doctorants, nous avons l’habitude de présenter notre recherche presque toujours de la même façon à un public averti. C’est intéressant de la présenter à un public provenant d’une autre sphère. Il s’agit en quelque sorte d’une préparation au marché du travail, où il faut vendre un projet à des clients souvent différents les uns des autres », explique-t-elle.

Une prestation largement diffusée

La prestation de Michèle a été rediffusée par l’Association francophone pour le savoir (ACFAS) et par le Canal Savoir. Autrement dit, en plus d’améliorer ses compétences en vulgarisation scientifique, le concours aura permis à Michèle de diffuser sa recherche dans l’espace public. Un exploit qui, soit dit en passant, fait très bonne figure dans un curriculum vitae.

Un concours, trois étapes

En plus de gagner 1000 $, la personne qui remportera la première étape, soit le concours interne de l’ÉTS, devra ensuite participer à la finale nationale, qui se tiendra à Rimouski, le 27 mai. Et si, d’aventure, elle remportait la finale nationale, elle serait appelée à représenter l’ÉTS lors de la finale internationale qui aura lieu en Europe au cours de l’automne. Bien évidemment, tous les déplacements et les frais de séjour seront défrayés par l’ÉTS.

Pour se rendre à cette étape, il faut toutefois être bien préparé. Un webinaire offert par l’ACFAS et une formation dispensée par l’ÉTS vous permettront de le faire. Michèle recommande aussi aux futurs participants de regarder les vidéos des finalistes. « Vous constaterez que les finalistes de l’année dernière ont tous accroché leur public avec l’humour », remarque-t-elle. L’humour serait-il un filon gagnant? C’est à voir!

Allez, tentez votre chance. Qui sait où ce concours pourrait vous mener… Vous avez jusqu’au 2 avril pour vous y inscrire.

Tous les détails 
: Ma thèse en 180 secondes (concours ÉTS)

Pour information
Chantal Crevier
Service des communications - ÉTS
514 396-8800, poste 7893


NouvellesFil RSS