Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2015  

Bourses d’entrepreneurship BDC

Une bourse de 20 000 $ pour stimuler la fibre entrepreneuriale à l’ÉTS

13 avril 2015
L’entreprise innovante ARA Robotique, fondée par deux étudiants de l’École de technologie supérieure (ÉTS) présentement inscrits au microprogramme en entrepreneurship, a reçu une bourse de 20 000 $ le 9 avril dernier dans le cadre du programme de bourses d’entrepreneurship BDC.

La technologie unique d’ARA Robotique

ARA Robotique se spécialise dans la conception d’un autopilote indépendant conçu pour les drones de type multirotor suivant les meilleures pratiques de l’aviation civile. Ce « cerveau électronique » peut être installé sur tous les types de multirotors présents sur le marché et permet à l’utilisateur de contrôler son appareil à distance, à l’aide d’une télécommande ou d’un ordinateur. En plus de présenter un produit des plus innovateurs, les deux fondateurs, Pascal Chiva-Bernard et Charles Brunelle, ont su se démarquer grâce à l’ensemble de leur plan d’affaires qui présentait une excellente compréhension de leur marché, des prototypes avancés ainsi qu’une utilisation claire de la bourse, notamment pour financer les premiers tests avec les clients.

Cette passion pour les drones a pris source avec le club étudiant Dronolab et l’entreprise est présentement incubée au Centre de l'entrepreneurship technologique (Centech), qui a été créé en 1996 par l’ÉTS pour accompagner les entrepreneurs dans le processus de la création de leur entreprise.


De gauche à droite : Pierre Laferrière, directeur du programme d’entrepreneurship de l’ÉTS, Michel Bergeron, premier vice-président Marketing et Affaires publiques BDC, Charles Brunelle et Pascal Chiva-Bernard, les deux boursiers, et Pierre Dumouchel, directeur général de l’ÉTS.

Le programme de bourses d’entrepreneurship BDC
En septembre 2014, le programme de bourses d’entrepreneurship BDC voyait le jour grâce à un partenariat entre La Banque de développement du Canada et l’École de technologie supérieure afin d’encourager les étudiants en génie qui souhaitent se lancer en affaires. Ces bourses, qui peuvent atteindre 20 000 $ chacune, sont accessibles aux candidats inscrits au microprogramme en entrepreneurship, un nouveau programme de 12 crédits offert à l’ÉTS depuis janvier 2014.

« Nos campus regorgent d’étudiants talentueux qui développent de nouvelles technologies, affirme Michel Bergeron, premier vice-président, Marketing et Affaires publiques, BDC. Les bourses BDC visent à encourager des entreprises fondées par des étudiants du microprogramme de formation en entrepreneurship. Il nous fait donc plaisir d’appuyer ARA Robotique qui nous espérons, connaîtra une formidable croissance dans les années à venir. »

Le microprogramme en entrepreneurship de l’ÉTS

Ce microprogramme de quatre cours s'adresse aux étudiants du baccalauréat qui ont réussi au moins 30 crédits, mais également aux étudiants d'autres universités. L'objectif de ce programme : offrir en peu de temps l'essentiel des connaissances aux étudiants en génie pour qu'ils soient en mesure de démarrer leur entreprise. Cette formation porte donc autant sur l'acquisition de connaissances que sur l’apprentissage de certaines conduites. Elle fait appel aux méthodes reconnues de formation en entrepreneuriat et met notamment à contribution l'expérience et l'expertise existantes dans les milieux entrepreneuriaux.

« Tous les ingrédients sont réunis pour faire de l’ÉTS la meilleure école pour le démarrage d’entreprise. Il ne fait aucun doute que l’entreprenariat fait partie intégrante de notre mission si nous pensons aux clubs étudiants, où les étudiants mettent leur connaissance théorique en pratique dans un projet commun, au riche environnement de recherche, à l’incubateur d’entreprise Centech ou encore au nouveau microprogramme en entrepreneurship. », a souligné Pierre Dumouchel, directeur général de l’ÉTS.

Membres du jury

- David Bernardi, chef de la technologie, Telesystem
- Luc Giguère, entrepreneur, administrateur Biocognisafe Canada Inc.
- Nicolas Gravel, directeur, capital de risque, investissements stratégiques et partenariats, BDC
- James Lapalme, professeur, Département de génie logiciel et TI, ÉTS
- David Nault, directeur d’investissement, Inovia Capital
- Pierre Rivet, directeur, service des relations avec l’industrie, ÉTS

Pour en savoir plus
Banque de développement du Canada


Pour information
Stéphanie Benoit
Service des communications
514 396-8664

NouvellesFil RSS