Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2014  

Portrait : Michael McGuffin

Des interfaces pour augmenter l’intelligence humaine

3 décembre 2014
Michaël McGuffin, professeur à l'ÉTS.
Il y a peu, la relation entre l’humain et l’ordinateur se résumait souvent à un écran, à un clavier et à une souris. Il en va tout autrement aujourd’hui : avec les écrans multitactiles, les stylets, les caméras de profondeur et les technologies portables, les manières de traiter l’information sont de plus en plus riches et variées.

Michael McGuffin est professeur au Département de génie logiciel et des technologies de l’information. Ses recherches touchent les interactions humain-ordinateur, les interfaces utilisateurs, la visualisation d'information, et l’infographie interactive 2D et 3D.

Nous vivons entouré d’ordinateurs, dans leurs déclinaisons multiples : ordinateurs de table, portables, téléphones intelligents, tablettes, consoles de jeux et autres. On voit aussi de nouvelles sortes de dispositifs abordables faire leur apparition : Kinect, Leap Motion, Google Glass, lunettes de réalité virtuelle Oculus Rift, lunettes de réalité augmentée MetaPro, et les montres intelligentes Neptune Pine. Pourtant, notre usage de ces appareils se limite souvent au divertissement et à la consommation, soit parce que nous exigeons trop peu d’eux, que nous les connaissons mal ou qu’ils offrent trop peu en matière de productivité.

Ce constat est en quelque sorte à la base des travaux de Michael McGuffin : développer des interfaces performantes pour favoriser la productivité et la créativité. Par exemple, certains de ses travaux ont proposé de nouvelles façons d’utiliser des gestes de souris et des gestes multitactiles pour choisir des options ou lancer des commandes plus rapidement.

Voir pour mieux comprendre

L’un des champs d’application des recherches de Michael McGuffin est la visualisation des données, un domaine qui connaît une grande effervescence en raison de la quantité et de la complexité de l’information à traiter. Au moyen de graphiques, de diagrammes, de menus contextuels intuitifs et d’interfaces optimisées, il est possible de visualiser des données multidimensionnelles comme jamais auparavant. Des données qui restaient « muettes » livrent aujourd’hui leurs secrets parce qu’on arrive à les voir, à les croiser, à les isoler, à les comparer, et tout cela avec une facilité et une rapidité désarmantes.

Pour information
Chantal Crevier 
Service des communications - ÉTS
514 396-8800, poste 7893 



NouvellesFil RSS