Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2014  

Le Circuit de Bachelard

Une installation luminocinétique sur le campus

3 octobre 2014
Inauguré le 29 septembre lors de la Grande fête du 40e de l’ÉTS, Le Circuit de Bachelard est une installation que l’on peut admirer dans le tunnel qui relie les pavillons de l’ÉTS. L’œuvre, en apparence composée simplement de tubes en acrylique et de quincaillerie en acier, est le fruit d'une collaboration au sein d'une équipe de création composée d'ingénieurs, artistes et designers, dirigée par les professeurs Ghyslain Gagnon de l’ÉTS et Jean Dubois de l’UQAM.



«Quand on nous a confié le mandat d’animer l'ambiance du tunnel, il aurait été facile de créer quelque chose qui répond strictement au besoin. On aurait pu par exemple installer des plaques de verre givré avec un rétroéclairage de couleur. On a plutôt choisi d’ajouter une perspective : celle d’imager une dualité entre la raison et l'imagination. Montrer que ce qui est purement pratique – des tuyaux, de la quincaillerie – peut devenir intéressant, ludique, artistique. On souhaite stimuler le côté créatif des étudiants. C'est extrêmement important dans une société dont le développement passe par l'innovation.» - Ghyslain Gagnon

La création de cette œuvre fait partie intégrante d'un projet de recherche, financé par le programme Appui aux arts et technologies médiatiques du Fonds de recherche du Québec - Société et culture, dans le cadre d'une collaboration entre les professeurs Gagnon et Dubois.


Ghyslain Gagnon, Jean Dubois, Katherine Ste-Marie, Jean-Philippe Côté et Sébastien Rompré

Dans ses recherches, Jean Dubois s'intéresse aux installations médiatiques et au contre-emploi des nouvelles technologies. Sa méthode de travail implique souvent des collaborateurs de milieux aussi divers que le génie électrique, le design, les sciences humaines, l’architecture, le cinéma, etc.

«Le Circuit de Bachelard défie nos attentes esthétiques en nous rappelant que l'innovation, autant scientifique qu'artistique, n’est pas toujours facile à percevoir. L’œuvre ne comporte ni cadre, ni socle, ni matériaux nobles. On nous donne plutôt à voir un ensemble d'éléments électrotechniques d'usage courant se transformant de manière inusitée en motifs décoratifs. On perçoit qu'une chose semblant banale peut devenir le terreau qui mènera à de grandes innovations qu'on ne remarque pas toujours au premier coup d'œil.» - Jean Dubois

Dès le début, les membres de l’équipe de travail ont voulu réaliser une œuvre interactive et évolutive. Aussi, les flux lumineux qui animent le tunnel peuvent-ils être modifiés par le simple souffle des usagers.

L’équipe souhaite que les étudiants s'approprient l’installation et proposent des projets visant à enrichir l'expérience des marcheurs qui empruntent le tunnel. Par exemple, les étudiants pourraient ajouter des capteurs de position afin de rendre l'éclairage plus interactif, ou encore des haut-parleurs diffusant un contenu sonore… Ils pourraient créer des applications pour téléphone intelligent, de nouveaux effets lumineux, etc. Les possibilités sont infinies.

Lorsqu’est venu le temps de baptiser l’œuvre, les concepteurs ont voulu faire un clin d’œil au cheminement intellectuel du philosophe Gaston Bachelard (1884-1962) qui a su entrelacer des idées avant-gardistes abordant autant les rouages de la raison que ceux de l'imagination, contribuant ainsi à inspirer aujourd'hui une société marquée profondément par la créativité. Aujourd’hui, ils peuvent être fiers d’avoir réalisé une œuvre aussi artistique que pédagogique!



Le Circuit de Bachelard
Appui financier

ÉTS
Appui aux arts et technologies médiatiques du FRQSC
Fonds de développement durable de l’AÉÉTS
Regroupement stratégique en microsystèmes du Québec (ReSMiQ)

Conception
Ghyslain Gagnon, professeur, ÉTS
Jean Dubois, professeur, École des arts visuels et médiatiques, UQAM
Sébastien Rompré, étudiant, ÉTS
Jean-Philippe Côté, étudiant, ÉTS
Katherine Ste-Marie, designer d'environnement
Sébastien Langevin, agent d’information, ÉTS

Remerciements
Olivier Bacon, Marc-André Carbonneau, Marin David, Jacques Desharnais, Stéphane Pierre, Chantal Cyr, Club Éclipse, Noël Giguère, Javier Beltran-Galindo, Anick Légaré, Gilles Fontaine, Lysianne Soucy, Magdalena Stanescu

Données techniques
Composition : Ruban à diodes électroluminescentes, tubes en acrylique, quincaillerie en acier
Résolution : 2827 pixels DEL RGB 24-bit
Longueur (tuyau) : 141 mètres
Contrôle : 8481 canaux DMX512
Consommation (100 % intensité, blanc) : 2035W @ 12V
Pour information
Sébastien Langevin
Service des communications - ÉTS
514-396-8664


NouvellesFil RSS