Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2014  

Excellence en aérospatiale

Un prix CRIAQ pour un projet international de Ruxandra Botez

6 juin 2014
Un projet mené par Ruxandra Botez, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en technologies de modélisation et simulation des aéronefs et responsable du Laboratoire de recherche en commande active, avionique et aéroservoélasticité (LARCASE), et Patrick Germain, spécialiste principal en ingénierie au département d’aérodynamique avancée de Bombardier Aéronautique, s’est classé au 2e rang du concours d'affiches et de prototypes des « projets CRIAQ en cours et complétés ».

Les résultats ont été dévoilés lors du Gala du Consortium de recherche et d’innovation en aérospatial au Québec (CRIAQ) en avril dernier. Le projet primé a pour titre Architectures déformables et technologies reliées à ces architectures pour l’amélioration de l’efficacité des ailes.

Ce prix récompensait l’excellence des travaux et les collaborations fructueuses entre les participants du projet, soit les professeurs Botez et Simon Joncas, de l’ÉTS, le professeur Éric Laurendeau de l'École Polytechnique, Norman Ball, Erik Sherwood et Mahmoud Mamou, de l’Institut de recherche aérospatiale du Conseil national de recherches du Canada (CNRC), Philippe Molaret, de Thales Canada, ainsi que Patrick Germain et Fassi Kafyeke, de Bombardier Aérospatiale. De nombreux étudiants et chercheurs postdoctoraux travaillent également à ce projet.



Pamela Moss, CNRC, Francois Michaud et David Barry, étudiants à la maîtrise, Andreea Koreanschi, étudiante au doctorat, Simon Joncas et Ruxandra Botez, professeurs de génie de la production automatisée, Patrick Germain, Bombardier Aéronautique, Philippe Molaret, Thales, Éric Laurendeau, professeur de génie mécanique, École Polytechnique, et Nataly Désir, maître de cérémonie.

Réalisé sur trois années, depuis 2012 et jusqu’en 2015, ce projet multidisciplinaire bénéficie au Canada d’un budget de pas moins de 1,6 M$, financé par Thales Canada Aéronautique et Bombardier Aérospatiale, ainsi que par le CRIAQ et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG).

D’envergure internationale, il est mené en collaboration avec des partenaires italiens de l’Université de Naples, du Centro Italiano Ricerche Aerospaziali (CIRA) et de la société Alenia Aeronautica, et bénéficie ainsi d’un budget supplémentaire de 1,5 million d’euros.

L’objectif principal de l’équipe est de concevoir et fabriquer une aile et un aileron, puis de concevoir, fabriquer et tester le contrôleur d’un système déformable de l’aile avec l’aileron en utilisant des actionneurs électriques et des capteurs de mesure des pressions. Des tests préliminaires sont effectués au LARCASE, dans la soufflerie Price-Païdoussis.

La conception de l’aile et de l’aileron est maintenant presque finalisée. Les actionneurs ont été conçus et fabriqués à l’ÉTS. Cet été, les tests du prototype de l’aile déformable seront effectués sur un banc d’essais fabriqué à l’ÉTS. Et à partir de l’automne 2014, trois séries d’essais seront effectués dans la soufflerie de l’Institut de recherche aérospatiale du CNRC. L’objectif sera d’appliquer la nouvelle technologie sur la partie de l’aile avec l’aileron sur les avions de Bombardier dans le but de réduire aussi la consommation de carburant.

Pour information
Manon Lamoureux
Service des communications
514 396-8973


NouvellesFil RSS