Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2013  

Planétarium Dow

Procédures judiciaires et lettre ouverte

4 avril 2013
L’ÉTS est mentionnée dans certains médias à la suite d’une action en justice intentée par l’Académie culinaire contre la Ville de Montréal le jeudi 28 mars. Cette entreprise veut bloquer la cession du Planétarium Dow à l’École.

Comme des procédures judiciaires sont en cours, l'École ne peut commenter publiquement. Les représentations devant la Cour supérieure sont prévues le lundi 8 avril.

Le directeur général de l'ÉTS, Yves Beauchamp, avait fait parvenir une lettre ouverte aux médias montréalais à la suite de l'annonce faite par la Ville de Montréal il y a deux semaines.

Cette lettre a été publiée dans The Gazette le 30 mars : Old Planetarium to become hub of ideas

Nous publions ici le texte original en français.
 
Une nouvelle adresse pour l'innovation

Au cours des trois prochaines années, l’ÉTS investira 5 M$ pour restaurer l’édifice de l’ancien Planétarium Dow, situé au centre-ville de Montréal. La cession de ce bâtiment par l’administration municipale marque une étape importante dans l’émergence ici d’un véritable Quartier de l’innovation (QI), qui sera aussi structurant pour le développement et le rayonnement de la métropole que le Quartier international, le Quartier des spectacles et le Quartier de la santé.

En cédant ce bâtiment à l’ÉTS, la Ville de Montréal fait preuve de vision et de cohérence. Le QI fait en effet partie de la Stratégie de développement économique de la Ville de Montréal 2011-2017.

Grâce au QI, un projet réalisé conjointement par l’ÉTS et l’Université McGill, Montréal consolide sa place dans le réseau international des villes innovantes comme Barcelone, Lausanne, Boston et Lyon. En plus de contribuer à la revitalisation urbaine du quartier Griffintown, le QI permettra d’attirer ou de garder ici des entreprises innovantes, des chercheurs, des étudiants et des entrepreneurs, mais également des artistes et autres créateurs qui animeront la vie du quartier grâce à leur ingéniosité et à leur créativité.

Le QI de Montréal intégrera quatre dimensions caractéristiques des quartiers innovants, soit le volet industriel, le volet formation et recherche, le volet urbain et le volet social et culturel. L’interconnexion entre ces quatre volets créera un effet de synergie et un environnement propice au dynamisme culturel, à l’innovation urbaine et au développement technologique.

Le Planétarium sera un lieu inspirant, qui deviendra un hub d’idées, de maillage, de réseautage et de services adaptés aux aspirations des entrepreneurs, des chercheurs, des étudiants et des autres créateurs. Ce hub sera un lieu ouvert d’innovations et de créativité.

C’est ainsi que le QI donnera un appui tangible à toutes les étapes de l’innovation : de la naissance d’une idée à son application dans la vie de tous les jours. Il favorisera une collaboration fructueuse entre les acteurs du développement économique, qu’ils soient issus des milieux scientifique, industriel, artistique, social ou culturel.

L’intégration du Planétarium au QI renforcera l’écosystème de créativité qui a déjà commencé à germer dans Griffintown, grâce notamment au Carrefour d’innovation INGO, qui abrite des entreprises innovantes et loge un organisme prestigieux du secteur des technologies propres, le réseau BioFuelNet Canada, un nouveau réseau d’excellence pancanadien initié par l’Université McGill. Le QI accueille aussi des événements prestigieux comme le Sommet de Montréal sur l’innovation et la conférence annuelle internationale C2MTL, qui a attiré l’an dernier un grand nombre de têtes d’affiche de l’innovation. C2MTL, qui tiendra en mai sa deuxième édition aussi attendue qu’inspirante, notamment grâce à la participation de Sir Richard Branson, le fondateur du Groupe Virgin, a élu domicile au sein du QI.

En prenant possession du Planétarium, l’ÉTS est bien consciente de la responsabilité sociale qui lui incombe. C’est pourquoi elle s’est engagée à préserver la structure actuelle de l’immeuble et à aménager en place publique le terrain vague attenant à l’édifice et présentement utilisé à des fins de stationnement. Le Planétarium demeurera un lieu de rencontres ouvert à toute la population et, grâce aux efforts de verdissement qui y seront consacrés, il s’intégrera mieux que jamais à la trame urbaine qui va du centre-ville au canal Lachine, en passant par le quartier Griffintown.

La création d’un hub de créativité dans l’ancien Planétarium est un prolongement naturel de la vocation de cet ancien musée scientifique. C’est une occasion unique de mettre à profit la vocation historique de ce bâtiment comme lieu d’échanges et de transmission du savoir, au bénéfice de Montréal et de son économie.

Pour information
Olivier Audet
Service des communications - ÉTS
514 396-8466


NouvellesFil RSS