Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2013  

Académie canadienne du génie

Jean-Luc Fihey est reçu membre

5 septembre 2013
Directeur des études et de la recherche à l'ÉTS et ayant à son actif plus de 30 années consacrées à la recherche industrielle, Jean-Luc Fihey a été intronisé à l’Académie canadienne du génie lors d’une cérémonie officielle tenue à Montréal, à la fin du mois de juin. Sur la photo,  Richard Marceau, président de l’Académie canadienne du génie, remet une plaque honorifique à Jean-Luc Fihey.
 
Spécialisé en métallurgie du soudage des aciers et du soudage robotisé, il est l'un des pionniers de la technologie avant-gardiste SCOMPI, un robot créé à l’Institut de recherche d’Hydro-Québec (IREQ) pour lutter contre la dégradation de l’acier des turbines hydroélectriques, qui accroît de plus la productivité de 150 à 200 % par rapport au soudage manuel.

Jean-Luc Fihey a par ailleurs présidé une start-up d’Hydro-Québec visant l’industrialisation du robot. Il a également été responsable à l’IREQ d’un groupe de recherche dont l’objectif visait à développer de nouvelles applications pour le robot. Sous son leadership, son équipe a notamment relevé le défi de robotiser pour la première fois en Amérique du Nord le soudage in-situ d’une conduite forcée à la centrale Ste-Marguerite-3.

Qualifié de « visionnaire », de « leader » et de « pilier de connaissances techniques » par ses ex-collègues de l’IREQ, Jean-Luc Fihey s’y est distingué pour sa capacité à implanter rapidement les innovations développées avec son équipe. Une qualité qu’il met aussi en application à l’ÉTS depuis son arrivée en 2007 : il a grandement contribué au développement de la recherche dans le domaine des nouvelles technologies de fabrication des roues de turbine hydrauliques. Il est d’ailleurs le cofondateur, avec un collègue et des partenaires (École Polytechnique, Hydro-Québec, Alstom Énergie et Transport Canada), du Consortium de recherche en fabrication et réparation des roues d’eau, auquel s’est joint le Conseil national de recherches du Canada – Institut de recherche aérospatiale, et il a présidé la mise sur pied d’un projet subventionné par le Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie (CRSNG).

Sur une période de 38 ans, Jean-Luc Fihey est l’auteur ou le coauteur de plus de 150 articles avec arbitrage, comptes rendus de conférence et rapports internes. Il détient 3 brevets, dont l’un pour la technologie SCOMPI et un pour la commercialisation sous forme de fil de soudage de l’alliage ultrarésistant à la cavitation HQ913, et il a été lauréat du prix R&D 100.

Membre de l’OIQ, il a été ou est toujours membre de nombreux conseils d’administration d’organismes, instituts, groupes et comités de travail, dont plusieurs liés à sa spécialisation.

Pour sa contribution importante à l’avancement des connaissances dans son domaine de recherche et son souci constant pour la formation de la relève en génie, Jean-Luc Fihey méritait sans contredit d’être reçu membre de l’Académie canadienne du génie.
Pour information
Manon Lamoureux
Agente d'information
514 396-8973
Service des communications

NouvellesFil RSS