Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2012  

Sous-marin autonome S.O.N.I.A.

Les étudiants de l’ÉTS premiers en Europe

16 juillet 2012
À leur première participation, le club S.O.N.I.A. – Système d'opération nautique intelligent et autonome – de l’ÉTS a remporté la 1re place lors de la compétition Student Autonomous Underwater Challenge-Europe (SAUC-E), qui s’est déroulée du 6 au 13 juillet, à La Spezia, en Italie.



Parmi les 15 équipes présentes, l’ÉTS se hisse encore une fois sur la première marche du podium :

1re : École de technologie supérieure, Canada, « S.O.N.I.A. » (3 000 €)
2e : University of Luebeck, Allemagne, « HANSE » (2 550 €)
3e : ENTSA Bretagne, « SAUC’ISSE ET SARDINE » (2 000 €)

Rappelons que S.O.N.I.A. avait remporté la première place en juillet 2011 à l’International RoboSub Competition à San Diego, la plus importante dans ce domaine, devant la redoutable Université Cornell, championne en titre depuis 2009.



D’ailleurs, on assistera sûrement à une tentative de revanche lors de la 15e édition de la populaire compétition californienne qui sera présentée du 17 au 22 juillet, cette fois avec 32 équipes participantes, dont l’ÉTS comme seule représentante du Québec. La pression sur l’équipe de S.O.N.I.A. est particulièrement forte cette année. Non seulement elle défendra son titre de championne, mais sa présence aux deux compétitions – Italie et Californie – aura impliqué la construction de deux robots complets ! En effet, à défaut de pouvoir transporter le sous-marin d’un continent à l’autre, faute de temps, les étudiants ont contourné le problème en envoyant un robot à La Spezia et un autre à San Diego ! Un défi technique et logistique considérable.


Depuis 1999, l’équipe S.O.N.I.A. conçoit un véhicule sous-marin autonome qui s’autocontrôle afin d’effectuer une série de tâches. Ses capteurs et son système d'intelligence artificielle lui permettent d'accomplir diverses missions sans intervention humaine. Son autonomie est possible grâce notamment à des caméras numériques, sonars et hydrophones, et à une série de moteurs qui lui procurent une liberté de mouvement hors du commun tout en permettant la navigation en environnement restreint.

Lors de la RoboSub Competition, le sous-marin doit réussir un parcours à obstacles où il doit accomplir certaines tâches comme ouvrir, ramasser, lancer, etc. Mais le grand objectif des organisateurs de la compétition est de développer des technologies et des sous-marins autonomes capables d’exécuter des tâches bien réelles telles l’inspection d’oléoducs, la récupération de boîtes noires, la cartographie ou autre, des tâches souvent trop dangereuses pour l’humain.

L’équipe S.O.N.I.A. est composée d’étudiants au baccalauréat en génie de l’ÉTS. Chaque année, des centaines d’étudiants en génie s’engagent dans les clubs technologiques et scientifiques qui proposent des défis aussi complexes qu’exigeants. Des efforts qui s’ajoutent aux nombreuses heures d’études, de travaux pratiques et de cours.

En attendant l’issue de la 15e International RoboSub Competition à San Diego, toute la communauté de l’ÉTS félicite les membres de S.O.N.I.A. pour leur victoire en Italie et pour leur exceptionnelle détermination !
Pour information
Emmanuelle Berthou
Service des communications - ÉTS
514 396-8427

NouvellesFil RSS