Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2012  

20 ans de l'ÉREST

Faire le point et parler d’avenir en SST

6 juin 2012
Pour souligner ses 20 ans de recherche en santé et sécurité du travail, l'Équipe de recherche en sécurité du travail (ÉREST) accueillait le 1er juin une centaine de ses collaborateurs universitaires, institutionnels et industriels, le temps d’une cordiale rencontre entre pairs pour apprécier le chemin parcouru, dresser l’état des lieux et surtout réfléchir à l’avenir. Un programme varié d’activités offrait aux participants une occasion de découvrir l’ÉREST d’hier et de demain.



20 ans déjà
Créée le 1er juin 1992 par quatre chercheurs – dont l’actuel directeur général de l’ÉTS, Yves Beauchamp, et le professeur Anh Dung Ngô, toujours actif – l’ÉREST a entrepris ses tout premiers travaux de recherche sur la sécurité des tracteurs agricoles et des plieuses industrielles. Puis, au gré des nouvelles embauches de professeurs-chercheurs, les expertises se sont multipliées et le rayon d’activités a grandi.

Aujourd’hui, les travaux de l’ÉREST sont regroupés en trois grands domaines : l’industrie lourde classique (mine, transformation des minerais), les nouvelles technologies (nanotechnologies, fabrication robotisée) et le milieu hospitalier. L’équipe, qui compte maintenant 12 professeurs-chercheurs, oriente ses travaux suivant quatre axes stratégiques : la gestion des risques; la conception sécuritaire des équipements et des postes de travail; l’hygiène industrielle; et la conception des équipements de protection, tous inscrits dans le Plan d'action mondial de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la santé des travailleurs 2008-2012.

En effet, grâce à une récente association avec l'International Ergonomics Association (IEA), l’ÉREST s’implique dorénavant dans des projets internationaux, en plus de maintenir ses nombreuses collaborations avec ses partenaires nationaux tel que l'Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST), l’Hôpital Sacré-Cœur de Montréal, le Département de santé environnementale et de santé au travail de l’Université de Montréal, le CIRANO, l’ÉNAP et l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

Grâce à la persévérance et au dynamisme de ses chercheurs et à leur remarquable capacité de création, l’ÉREST est devenue la plus grande équipe pancanadienne de recherche dans le domaine de la sécurité du travail.

Du pain sur la planche
Selon les statistiques mondiales les plus récentes (2009), 360 000 travailleurs meurent et 960 000 autres sont blessés chaque année dans des accidents au travail. Au Québec en 2010, 94 travailleurs sont morts des suites d’un accident du travail et 119 d’une maladie professionnelle, alors que 87 705 personnes ont officiellement été déclarées victimes d’un accident du travail et 4407 souffrant d’une maladie professionnelle.

Afin de réduire ce triste bilan et suivre les recommandations du rapport Camiré (2010) sur le Régime québécois de santé et sécurité du travail, le projet de Loi 60 (déposé à l’Assemblée nationale le 3 avril 2012) propose d’élargir la portée d’application des mécanismes de prévention aux secteurs industriels non couverts, soit environ 14 000 nouvelles entreprises.

Combien faudra-t-il de nouveaux experts pour mettre sur pied des Plans de prévention dans toutes ces entreprises? Et combien d’autres pour combler les besoins en SST dans le Plan Nord? Sans parler des nouvelles mesures au niveau fédéral… Difficile de chiffrer avec précision, mais la demande croissante d’experts en SST est déjà ressentie au Québec et tend à s’accélérer.

Toujours soucieuse de répondre aux besoins technologiques et économiques du Québec par l’enseignement universitaire et la recherche appliquée en génie, et pour faire écho à cette nouvelle demande, l’ÉTS s’apprête à annoncer une nouvelle concentration en génie des risques de santé et sécurité du travail, dans la cadre de la maîtrise en génie.

Résolument tournée vers l’avenir, la journée d’anniversaire s’est terminée par le dévoilement du nouveau logotype de l’ÉREST, une nouvelle image pour mieux refléter les motivations profondes du groupe de chercheurs, qui entreprennent ensemble une nouvelle décennie de recherche pour la santé et la sécurité des travailleurs. Sur la photo, Sylvie Nadeau, directrice de l’ÉREST, et Olivier Valentin, étudiant au doctorat
et concepteur du nouveau logo de l’Équipe.

Longue vie à l’ÉREST !

Voir aussi :
ÉREST
Pour information
Emmanuelle Berthou
Service des communications - ÉTS
514-396-8427

NouvellesFil RSS