Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2011  

Technologies biométriques

Éric Granger nommé membre du Task Force on Biometrics de l'IEEE

14 mars 2011
Le professeur Éric Granger, du Département de génie de la production automatisée, a récemment été nommé membre du Task Force on Biometrics IEEE CIS (Computational Intelligence Society) ISATC (International Standard Association Technical Comitee), un comité international prestigieux dédié à l’avancement et à la promotion des techniques d’intelligence computationnelle en biométrie.

À ce titre, il a été invité à organiser une session spéciale sur le thème des Adaptive Classification Systems for Biometric Recognition dans le cadre de l’un des ateliers des IEEE Symposium Series on Computational Intelligence (SSCI) qui se tiendront à Paris du 11 au 15 avril. Il s’agit du 2011 IEEE Workshop on Computational Intelligence in Biometrics and Identity Management. Ce colloque international réunira les chercheurs les plus éminents de ce domaine de recherche actuellement en pleine émergence.

Membre du Laboratoire d’imagerie, de vision et d’intelligence artificielle (LIVIA), le professeur Granger consacre ses travaux de recherche à la reconnaissance biométrique depuis 2004. Il enseigne d’ailleurs le cours portant sur les Systèmes biométriques offert aux cycles supérieurs.

Renforcer la sécurité

Les technologies biométriques permettent d’identifier une personne au moyen de sa physiologie (œil, empreintes digitales, voix, iris, réseau veineux de la rétine, de la paume de la main, poids, traits du visage, etc.), ou au moyen de son comportement (signature, écriture, etc.).

Puisque ces caractéristiques uniques et propres à chaque personne ne peuvent être perdues, volées ou reconstituées, contrairement aux systèmes de sécurité plus classiques – tels mots de passe, cartes d’accès et numéros d’identification –, les technologies biométriques sont de plus en plus utilisées pour prévenir le vol et la fraude. Elles remplacent clé, carte ou code d’accès, ou encore renforcent l’authentification d’un usager porteur de ces systèmes plus classiques. L’usager devient littéralement sa propre clé. Le professeur Granger et ses collègues du LIVIA travaillent à divers systèmes permettant par exemple la reconnaissance des visages en vidéosurveillance.

Voir aussi Task Force on Biometrics of IEEE CIS ISATC
  
Pour information
Manon Lamoureux
Service des communications
514 396-8973

NouvellesFil RSS