Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2011  

Normalisation logicielle

L'ÉTS leader mondial

3 octobre 2011
Particulièrement active dans le domaine du génie logiciel et reconnue internationalement à ce chapitre, l’ÉTS s’est mérité le ISO Award for Higher Education in Standardization lors de la 34e assemblée générale de l’Organisation internationale de normalisation (ISO) le 23 septembre à New Delhi, en Inde.

François Coallier, directeur du développement technologique et des services académiques à l’ÉTS et aussi président du Comité de normalisation en génie logiciel et des systèmes de l’ISO, était sur place en remplacement du professeur Alain April.


François Coallier et le vice-président des politiques à l'ISO, Sadao Takeda

Depuis sa création, c’était la troisième fois que ce prix visant à encourager l’utilisation des normes dans les établissements universitaires était accordé. En 2007, il avait été décerné à la China Jiliang University, et en 2009, à la Rotterdam School of Management, aux Pays-Bas.

Ce prix vient confirmer la position de chef mondial de l’ÉTS dans le domaine des normes logicielles. L’École est en effet une pionnière quant à l’intégration et l’utilisation des normes de logiciel en enseignement et en recherche.

Les diplômés du baccalauréat en génie logiciel de l’ÉTS maîtrisent les normes ISO, en saisissent l’importance et sont en mesure de les mettre en pratique et d’instaurer de nouvelles façons de faire dans les entreprises, par exemple afin de rendre la gestion de projets logiciels plus rigoureuse et efficace.

Au niveau de la maîtrise et du doctorat, l’ÉTS est à l’avant-garde en matière de recherche en normalisation. Les normes ISO sont utilisées dans les cours de la maîtrise en génie logiciel et les travaux de plusieurs doctorants ont conduit à l’amélioration de normes existantes, et même à la création de nouvelles normes. Les travaux d’autres étudiants permettent à des entreprises d’appliquer les normes et ainsi d’améliorer leur processus et leur productivité.

Par exemple, un doctorant de l’ÉTS dirige actuellement pour ISO l’élaboration d’une norme de sécurité logicielle, tout en collaborant avec Élections Canada. Un autre travaille au centre de recherche du constructeur automobile français Renault. Dans ce dernier cas, la solution mise en place a permis à Renault d’améliorer ses estimations, de déterminer avec plus de précision les prix que ses fournisseurs devraient facturer et d’économiser des millions d’euros pour ses contrats de logiciels à travers le monde.

L'Organisation internationale de normalisation est composée de représentants d'organisations nationales de normalisation provenant de 158 pays. Créée en 1947, l’organisme a pour but de produire des normes internationales dans les domaines industriels et commerciaux appelées normes ISO. Ces dernières sont utiles aux organisations industrielles et économiques de tout type, aux gouvernements, aux instances de réglementation, aux professionnels de l’évaluation de la conformité, aux fournisseurs et acheteurs de produits et de services, dans les secteurs tant public que privé et, en fin de compte, elles servent les intérêts des consommateurs et des utilisateurs.

Le Département de génie logiciel et des TI de l’ÉTS est très actif dans le secteur de la normalisation internationale en génie logiciel et des systèmes, et en technologie de l’information. En plus des professeurs François Coallier et Witold Suryn, qui sont respectivement président et secrétaire du Comité de normalisation en génie logiciel et des systèmes, les professeurs Alain Abran, Alain April, Pierre Bourque et Claude Y. Laporte représentent le Canada et agissent à titre d’experts au sein de divers groupes de travail de ce comité de l’ISO.

Voir aussi :
Comité de normalisation en génie logiciel et des systèmes de l'ISO

Pour information
Sébastien Langevin
Service des communications - ÉTS
514 296-8664

NouvellesFil RSS