Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2011  

Motion Tracking

De l'ÉTS à Hollywood, en passant par Matane

8 novembre 2011
À la suite d’un partenariat fructueux entre le Centre de développement et de recherche en imagerie numérique (CDRIN) du Cégep de Matane et Quattriuum, le Centre deviendra le tout premier utilisateur d'un nouveau système de capture de mouvement mis au point par cette firme fondée au Centre de l'entrepreneurship technologique de l'ÉTS (CENTECH) par Olivier Munger, un diplômé de l'ÉTS. La contribution de cette jeune entreprise constitue une première application pour cette technologie mise au point avec l'appui de chercheurs de l'École.


Le CDRIN se spécialise en capture de mouvement, l'une des technologies de base de la réalité virtuelle. En enregistrant et en décomposant les gestes d'un artiste ou d'un athlète, l'industrie du cinéma ou du jeu vidéo peut animer des personnages de synthèse dont les mouvements paraissent très naturels. C'est ainsi que l'on a produit le film Avatar, par exemple.

La technologie Motion Tracking de Quattriuum repousse les frontières de l'immersion numérique. Elle utilise des capteurs de mouvements reposant sur des technologies telles la localisation radio, la navigation inertielle et le traitement vidéo, ce qui permet d'analyser des accélérations chaotiques, peu importe les conditions d'éclairage. Elle donne aussi la possibilité de suivre les sujets dans un espace beaucoup plus vaste qu'auparavant, ce qui offre une liberté de mouvement inégalée.

Olivier Munger travaille à ce projet depuis mars 2007. Il a reçu l'aide des professeurs Claude Thibeault, Ghyslain Gagnon et François Gagnon, du Laboratoire de communications et d'intégration de la microélectronique (LACIME) pour mener le prototype du Star Pursuit System 1000 au stade fonctionnel. L'effort en valait la peine. Le Motion Tracking séduit déjà plusieurs joueurs des secteurs du divertissement et du sport professionnel.

De gauche à droite : Philippe Jacôme (Centech), Olivier Munger (Quattriuum), Olivier Duval (ÉTS), Lise Robitaille (Centech), Ghyslain Gagnon (ÉTS), Robert Dumontet (Centech), Samuel Gagné (ÉTS), François Gagnon (ÉTS), Daniel Paradis (Quattriuum) et Julien Olivain (ÉTS).

Le CDRIN a ouvert ses portes le 28 octobre. Il a coûté 6 millions de dollars, dont 2,1 millions proviennent du secteur privé. En faisant ce don d'équipement et de logiciels d'une valeur de 119 000 dollars, Quattriuum s'offre une importante vitrine technologique ainsi qu'un laboratoire de recherche et développement. Elle pourra y poursuivre ses efforts de développement en collaboration avec l'industrie du cinéma et des entreprises de tout premier plan, comme Autodesk et Ubisoft.

La collaboration Quattriuum avec l’ÉTS se poursuit elle aussi de plus belle grâce à une subvention d'engagement partenarial du CRSNG obtenue par le professeur Ghyslain Gagnon. Les efforts de recherche permettront d'augmenter davantage la précision et la rapidité de la technologie Motion Tracking de Quattriuum, lui permettant ainsi de cibler d'autres marchés.


Pour information
Emmanuelle Berthou
Service des communications - ÉTS
514 396-8427

NouvellesFil RSS