Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2011  

Décès de Robert L. Papineau

Hommage à un grand ingénieur et gestionnaire universitaire

25 mars 2011
M. Robert Louis Papineau, ing., Ph. D., MACG, O.Q. (1943 – 2011)
C’est avec une vive émotion que le milieu universitaire et du génie du Québec a appris le décès de Monsieur Robert Louis Papineau le 23 mars dernier, à l’âge de 67 ans. L’École de technologie supérieure et l’École Polytechnique de Montréal s’associent pour rendre hommage à cette grande figure de l’enseignement en génie.

Titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en génie mécanique de l'Université de Sherbrooke en 1967, Robert Louis Papineau a également obtenu un diplôme de doctorat en « Industrial and Systems Engineering » de l’Université de Floride en 1974.

Ayant largement voué sa carrière à la formation d'ingénieurs, il a d’abord enseigné à l'Université de Sherbrooke, puis à l'Université du Québec à Trois-Rivières, où il a de plus été directeur du Département d'ingénierie, vice-doyen aux Sciences pures, appliquées et de la santé, et enfin, doyen des études de premier cycle.

Entré à l'École de technologie supérieure en 1986 à titre de directeur de l'enseignement et de la recherche, il en fut nommé directeur général en 1988. Son apport le plus significatif est sans doute d’avoir orchestré avec brio la transformation d’une école formant des technologues en une école d’ingénieurs pleinement agréée où ont pu par la suite se déployer les cycles supérieurs (maîtrise, doctorat) et la recherche. C’est également sous son influence que l’enseignement coopératif a pleinement démontré sa pertinence et que se sont accentuées les relations qu’entretient l’ÉTS avec le milieu industriel, confirmant à l’École sa signature de marque « Le génie pour l’industrie ».

En 2002, il a été appelé à prendre la Direction générale de l’École Polytechnique de Montréal, poste qu’il a occupé jusqu’à sa retraite en 2007. Sa vision résolument tournée vers l’avenir, le milieu industriel et l’internationalisation ont eu des effets durables sur l’essor de l’établissement. Le projet majeur de renouvellement de l’ensemble des programmes de baccalauréat qu’il a entrepris en 2003 a donné un élan nouveau à la formation en génie. C’est également durant son mandat qu’ont été achevés les grands chantiers de construction de Polytechnique, et notamment les pavillons Lassonde, premiers bâtiments universitaires au Canada à obtenir une certification LEED Or du U.S. Green Building Council.

Hautement estimé de son milieu, il a notamment présidé le Conseil canadien des doyens d'ingénierie et de sciences appliquées et le Bureau canadien d'accréditation des programmes d'ingénierie. Ses brillantes réalisations lui ont valu de nombreuses distinctions honorifiques, dont le titre d’Officier de l’Ordre National du Québec, de Fellow de l'Académie canadienne du génie, la Médaille d’or d’Ingénieurs Canada, ainsi que des doctorats honoris causa des universités de Sherbrooke et Concordia.

Cette personne de cœur considérait l’engagement social comme une valeur fondamentale. Il a siégé à plusieurs conseils d'administration, dont celui du CHU Sainte-Justine, du Collège Édouard-Montpetit, de la Société de développement Angus, et au cabinet de la campagne Centraide.

Robert Louis Papineau demeurera dans les mémoires comme un gestionnaire universitaire exceptionnel qui a fortement influencé le développement de la formation et de la recherche en génie au Québec. Ses collègues, ses collaborateurs et ses étudiants ont profondément apprécié cet homme chaleureux et plein d’humour, qui savait leur communiquer la volonté de réussir et de se dépasser. Sa disparition affecte tous ceux et celles qui ont eu la chance de le côtoyer.

L’École de technologie supérieure et l’École Polytechnique de Montréal expriment à son épouse, à ses filles et à ses proches leurs sincères condoléances.

Les obséques auront lieu le lundi 28 mars.
Pour information
Manon Lamoureux
Service des communications
514 396-8973


NouvellesFil RSS