Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2011  

Instituts de recherche technologique français

Yves Beauchamp membre d'un jury international

19 mai 2011
En 2010, Yves Beauchamp, directeur général de l’ÉTS, a été nommé par le gouvernement français membre du jury d’un appel à projets en vue de la création d’instituts de recherche technologique (IRT).



Ce programme, mené par le Commissariat général à l’investissement, dispose d’une enveloppe de 2 milliards d’euros et vise à faire émerger des IRT en France, au sein de campus d'innovation technologique d’envergure internationale.

Ces projets d’IRT doivent reposer sur des partenariats à long terme entre des établissements d’enseignement supérieur et de recherche et des entreprises. Une formule bien connue à l’ÉTS. Avec ces partenariats stratégiques publics-privés en matière de recherche, de formation et d'innovation, la France veut renforcer sa position dans des certains secteurs de pointe.

M. Beauchamp se retrouve ainsi parmi d’autres acteurs de première ligne en R-D de l’Europe, du Canada et des États-Unis. Le jury est présidé par Christian Streiff, ancien PDG du groupe PSA Peugeot-Citroën et ancien président d’Airbus.

Au nombre des membres canadiens de ce jury, en plus de M. Beauchamp, on retrouve également Alex Navarre, auparavant gestionnaire du bureau régional du Québec du CRSNG et maintenant conseiller à la Direction de la recherche et des relations avec l’industrie de l’ÉTS, et Jorge Niosi, professeur à l’UQAM et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en gestion de la technologie.

Quinze projets ont été reçus à la suite de l’appel lancé en juillet 2010, et le gouvernement français, en appui de la recommandation du jury international, a retenu les six suivants:

• IRT NanoElec, Grenoble - nano-électronique (STmicroelectronics, Soitec)
• IRT AESE, Toulouse - aéronautique, espace et systèmes embarqués (Airbus, Astrium, Safran, Latecoere)
• IRT LyonBiotech, Lyon et Paris - infectiologie (Biomérieux, Sanofi, Danone, Institut Pasteur)
• IRT M2P, Metz, Belfort-Montbéliard et Troyes - matériaux, métallurgie et procédés (Saint-Gobain, Arcelor-Mittal, PSA)
• IRT Railenium à Valenciennes et Villeneuve-d’Ascq - infrastructures ferroviaires (RFF, Alstom, SNCF)
• IRT Jules Verne, Nantes - matériaux composites (Airbus, STX, DCNS, Alstom, Segula)

À l’image de ce que l’ÉTS a établi depuis plusieurs années avec ses entreprises partenaires, les IRT renforceront entre autres le transfert des connaissances en entreprise et contribueront au développement de produits innovants, tout en permettant aux futurs ingénieurs et chercheurs d’étudier dans des environnements plus près de la réalité du milieu industriel.

Voir aussi :
Annonce des premiers lauréats de l'appel à projets Instituts de Recherche Technologique (IRT)

Pour information
Sébastien Langevin
Service des communications
514-396-8664

NouvellesFil RSS