Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2011  

Génie logiciel

Une méthode de mesure créée à l’ÉTS adoptée à travers le monde

18 février 2011
Une méthode de mesure du logiciel développée par le professeur Alain Abran pour fins d’estimation de projets et de benchmarking figure désormais sur la liste des meilleures pratiques du gouvernement américain!

C’est ce que nous apprend le document intitulé GAO Cost Estimating and Assessment Guide – Best Practices for Developing and Managing Capital Program Costs du United States Government Accountability Office.

Cette méthode de mesure aide à améliorer considérablement les estimations de coûts des projets informatiques, qui dépassent très régulièrement les coûts prévus initialement. Elle permet également de comparer la performance des compagnies qui offrent des services de développement de logiciels.

Le professeur Abran, du Département de génie logiciel et des TI, a d’abord développé cette méthode en 1999, dans le cadre d’un projet réalisé pour Bell, Hydro-Québec et Nortel. En 2000, un groupe international présidé par le professeur – le Common Software Measurement International Consortium (COSMIC Group) – était créé pour la rendre encore plus performante. En 2003, cette méthode de mesure était adoptée par ISO, qui en a fait sa norme ISO 19761.

Appelée COSMIC Function Points, cette méthode est maintenant utilisée au Québec, mais principalement à l'extérieur du Canada et dans plusieurs autres pays. En France par exemple, Renault a imposé la mesure COSMIC à tous ses fournisseurs de logiciels automobiles à travers le monde. Un étudiant de doctorat du professeur Abran fait d’ailleurs son projet au centre de R-D de Renault à Guyancourt, près de Paris. Sa recherche vise à automatiser cette mesure à l’aide des outils de développement de design des nouveaux modèles d’automobiles de la compagnie.

Le professeur Abran est responsable du laboratoire de recherche en génie logiciel et co-éditeur du Guide to the Software Engineering Body of Knowledge (SWEBOK). Avec son collègue Reiner Dumke, de l’Otto-von-Guericke University of Magdeburg, en Allemagne, il est co-éditeur d’un volume intitulé COSMIC Function Points – Theory and Advanced Practices qui vient tout juste de paraître aux éditions CRC Press, aux États-Unis. Le professeur Dumke est l’un des fondateurs du Software Measurement Laboratory du Département de sciences informatiques de son université et corédacteur en chef du Metrics News Journal, en plus d’être membre du COSMIC Group, notamment.

L’utilisation à travers le monde de la méthode créée par un professeur du Département de génie logiciel démontre encore une fois le dynamisme de la recherche à l’ÉTS et la notoriété qu’acquiert de plus en plus l’École sur la scène internationale.

Voir aussi : Laboratoire de recherche en génie logiciel – GÉLOG

Pour information
Manon Lamoureux
Service des communications
514 396-8973


NouvellesFil RSS