Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2011  

Partenariat ÉTS-McGill

Un mémoire conjoint pour le soutien gouvernemental en R-D

6 avril 2011
Il n’est pas commun dans le milieu universitaire de voir deux établissements aux vocations bien distinctes unir leurs forces et proposer un modèle de partenariat. C’est pourtant ce qu’ont entrepris de faire l’ÉTS et l’Université McGill en février. Ce modèle a été présenté dans un mémoire conjoint rédigé en réponse à une invitation lancée par le gouvernement fédéral dans le cadre d’un Examen du soutien fédéral de la recherche-développement par un Groupe d’experts sur la R-D.



Le partenariat de l’ÉTS avec McGill s’est développé au cours de la dernière année, à la suite de la proposition de l’École de créer un Quartier de l’innovation dans le secteur de son campus, où se trouve déjà une forte concentration d’entreprises technologiques.

L’intérêt rapidement manifesté par l’Université McGill pour ce projet a permis à l’ÉTS d’élargir sa vision et de cibler des objectifs communs.

Le Quartier de l’innovation vise ainsi à :
- supporter le leadership scientifique et technologique,
- favoriser la synergie université-industrie et à optimiser le potentiel de développement,
- soutenir la compétitivité et la productivité des entreprises de la région métropolitaine et du Québec par la promotion de l’innovation,
- offrir un milieu de vie urbain diversifié et de grande qualité,
- encourager l’implication citoyenne et à participer à la vitalité du quartier,
- contribuer à l’essor économique de Montréal et du Québec.



Une première au Canada
Le modèle proposé s’inscrit dans ce qui semble en voie de devenir une tendance dans le monde universitaire international. On observe en effet des universités traditionnellement concurrentes unir leurs forces respectives ou développer des partenariats publics-privés dans le but de se donner des avantages concurrentiels. C'est le cas par exemple de Paris VI et de l'Université technologique de Compiègne, en France; des universités de Birmingham et de Nottingham, en Grande-Bretagne, ou encore de l'University of Oklahoma et de l'Oklahoma State University, aux États-Unis. Au Canada, le partenariat McGill-ÉTS est une première.

La complémentarité des deux établissements est nette. Multidisciplinaire, l’Université McGill présente un modèle fondé sur le transfert de connaissances. Ses activités de recherche se déploient au niveau de l’idée et de l’invention.

Monodisciplinaire, l’ÉTS se spécialise dans le transfert technologique en entreprise et poursuit des activités sur l’innovation. La première est concentrée sur la recherche fondamentale, la seconde sur la recherche appliquée. L’Université McGill est l’établissement universitaire qui détient le plus de brevets au Canada. Sa nouvelle partenaire entretient des liens serrés avec le milieu industriel depuis toujours.

L’ÉTS fait beaucoup affaire avec les PME et est en mesure de répondre rapidement à leurs besoins de R-D (dans un horizon moyen d’une année). McGill est pour sa part concentrée sur les projets de recherche (plusieurs années) et développe davantage de liens avec de grandes organisations. Ensemble, les partenaires seront en mesure de couvrir et d’influencer toute la chaîne de l’innovation. De l’idée à l’innovation. Et de la recherche fondamentale à l’application.

Un rôle de catalyseurs
La vision commune de l’ÉTS et de McGill repose sur le rôle de catalyseurs que peuvent jouer les universités pour attirer une main-d’œuvre de grande qualité et jouer un rôle actif dans le développement économique. C’est ce modèle qui a été mis de l’avant dans le mémoire présenté au comité d’étude fédéral en février dont il est maintenant possible de prendre connaissance.

Voir aussi:
Mémoire McGill-ÉTS (version française)
Mémoire McGill-ÉTS (version anglaise)
Quartier de l'innovation
Pour information
Manon Lamoureux
Service des communications
514 396-8973

NouvellesFil RSS