Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2011  

Distinction pour contribution exceptionnelle

Louis-A. Dessaint admis au Cercle d'excellence de l'Université du Québec

7 septembre 2011
Le professeur Louis-A. Dessaint, directeur du Département de génie électrique de l'ÉTS, a été admis au Cercle d'excellence de l'Université du Québec dans le cadre de la rencontre annuelle des dirigeants du réseau de l'UQ.

Chaque année, le chef d'établissement de chacune des constituantes du réseau désigne, parmi le personnel de l'université ou la communauté étudiante, une personne ou un groupe s'étant démarqué par une contribution exceptionnelle à la vie universitaire.


Sylvie Beauchamp, présidente de l'UQ, Louis-A. Dessaint, et Yves Beauchamp, directeur général de l'ÉTS

Entré à l’ÉTS en 1986, Louis-A. Dessaint provenait de l’UQTR, et auparavant de l’Institut de recherche d’Hydro-Québec, l’IREQ, où il avait été chercheur en ingénierie des systèmes. De son passage à l’IREQ, le professeur a conservé de forts liens avec l’organisme parapublic, liens qu’il a ensuite développés tant au profit de l’ÉTS qu’à celui d’Hydro-Québec, appuyant ainsi la mission de l’École axée sur le génie pour l’industrie et le transfert technologique en entreprise. Outre des activités de recherche prenantes, le professeur est aussi directeur du Département de génie électrique depuis 2007.

En 1992, Louis-A. Dessaint créait le Groupe de recherche en électronique de puissance et commande industrielle, dont il a assumé la direction de sa fondation jusqu’en 2001. En 1998, le logiciel de simulation de réseaux électriques, le SimPowerSystems, ou SPS, était lancé. Créé en collaboration avec Hydro-Québec par le professeur Dessaint et son équipe, plus de 10 000 licences de ce logiciel ont été vendues dans le monde entier, notamment à des universités, des compagnies d’électricité et des fabricants d’automobiles et d’avions. Sans contredit, cette réalisation a valu à ses créateurs une renommée internationale.

En 2001, ce chercheur prolifique était nommé titulaire de la Chaire Hydro-Québec TransÉnergie sur la simulation et la commande de réseaux électriques, la première chaire créée à l’ÉTS. La naissance de cette chaire devenait la consécration ultime d’un partenariat université-entreprise fructueux et la démonstration publique des qualités de chercheur de son titulaire.

Les travaux de la chaire industrielle TransÉnergie ont mené à la mise au point d’algorithmes de commande assurant la stabilité des grands réseaux électriques interconnectés. La Chaire a aussi mis au point des méthodes de commande innovatrices pour contrer les phénomènes d'instabilité propres aux grands réseaux et effectuer une gestion optimale des réseaux électriques terrestres, dont le contrôle s’avère de plus en plus complexe.

Par ailleurs, par la formation d’étudiants de cycles supérieurs et de stagiaires post-doctoraux, le professeur Dessaint a fait de la Chaire TransÉnergie une véritable pépinière de chercheurs et de spécialistes des réseaux électriques. La Chaire contribue en effet à compenser sérieusement la pénurie de spécialistes qui sévit depuis plusieurs années dans ce domaine. Plus d’une décennie après sa création, le partenariat est toujours aussi fructueux entre l’ÉTS et Hydro-Québec, si bien que l’organisme d’État est aujourd’hui l’entreprise qui embauche le plus d’étudiants de l’École comme stagiaires.

Un autre projet à la fine pointe de la technologie en aéronautique occupe Louis Dessaint. Ce projet consiste à mettre au point un système d'alimentation électrique de secours basé sur une pile à hydrogène, en remplacement des éoliennes utilisées aujourd’hui. Parmi les avantages d’une telle pile, soulignons que l’utilisation de systèmes électriques rendrait plus flexible la conception des aéronefs et offrirait une plus grande fiabilité dans la maintenance, permettrait de construire des avions plus légers, donc consommant moins d’énergie, etc.

M. Dessaint effectue ces travaux de recherche en collaboration avec Bombardier Aéronautique, le Consortium de recherche et d’innovation en aérospatiale au Québec (CRIAQ) et Transtronic.

Ces avancées seront bénéfiques pour les compagnies aériennes, non seulement en regard d’économies d’énergie et d’entretien, mais également sur le plan environnemental. Elles marquent aussi, sans l’ombre d’un doute, un pas décisif vers la mise au point de l’avion plus électrique de l’avenir.

L’apport précieux de Louis-A. Dessaint à la formation d’une relève spécialisée en réseaux électriques tout autant que son savoir-faire innovateur font de lui un chercheur inestimable pour notre société. Il mérite amplement l’honneur d'être admis au Cercle d’excellence de l’Université du Québec.

Voir aussi :
La recherche à l'ÉTS dans le domaine de l'énergie
Pour information
Manon Lamoureux
Service des communications - ÉTS
514 396-8973

NouvellesFil RSS