Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2011  

Consortium CLUMEQ

L'ÉTS héberge le superordinateur en grappe le plus puissant du Québec

15 juin 2011
Lors d’un grand événement tenu à l’ÉTS le 14 juin, l'Université McGill a annoncé la signature d'un contrat de 8,3 M $ avec IBM Canada pour l'acquisition d'un superordinateur en grappe capable de supporter les activités de recherche gourmandes en données menées par le consortium CLUMEQ pour la recherche en calcul scientifique de haute performance. Il s'agit du plus puissant superordinateur au Québec et du deuxième centre informatique dans tout le Canada pour ce qui est de son efficacité énergétique et de sa puissance.

Fondé en 2001, le CLUMEQ est un consortium de recherche pour le calcul sur superordinateur dirigé par l’Université McGill et rassemblant l’Université Laval et le réseau de l'Université du Québec, dont l'ÉTS, qui héberge le superordinateur.

Financée par la Fondation canadienne pour l'innovation, la première phase du projet vise à doter le Canada d'une capacité de recherche et de développement technologique de classe mondiale qui consolidera sa position actuelle dans l'économie du savoir. Le CLUMEQ offrira des capacités de calcul de haute performance pouvant soutenir les travaux de recherche à forte consommation de données menés par des communautés de scientifiques des universités du Québec et du reste du Canada.

«Nous sommes très heureux de collaborer avec IBM et McGill. Au Canada, l'ÉTS est un modèle-phare en formation et recherche appliquées en génie ainsi qu'en transfert technologique, et cette annonce vient justement renforcer davantage la synergie que nous croyons essentielle entre recherche, innovation et industrie. Ce superordinateur permettra à nos équipes de réaliser des projets de recherche appliquée et d’appuyer la formation des étudiants aux cycles supérieurs. Ceci afin de combler les besoins des entreprises en main-d’œuvre hautement qualifiée et de leur proposer des innovations technologiques qui viendront résoudre des problèmes ou améliorer leur productivité», a commenté Yves Beauchamp, directeur général de l'ÉTS.

«Grâce à cette puissance de calcul multidisciplinaire, les nouvelles théories mises à l'épreuve par le CLUMEQ auront un impact décisif sur nombre de domaines scientifiques, allant de l'étude du Big Bang aux recherches sur les matériaux à l'échelle nanoscopique, sans compter les autres secteurs névralgiques comme la neuroscience, la biopharmaceutique, l'aéronautique et la finance, a déclaré la principale et vice-chancelière de McGill, Heather Munroe-Blum. Nous remercions les gouvernements fédéral et provincial pour leur fort soutien et nous apprécions l'aide de notre partenaire IBM qui nous a permis de promouvoir l'innovation et la découverte dans nos universités et de mener des recherches transformationnelles en appui au développement continu de la société.»



«Le CLUMEQ sera l'élément qui changera la donne et permettra d'accélérer les innovations dans la recherche scientifique au Canada, a remarqué Denis Desbiens, vice-président Québec, IBM Canada. Avec l'expertise d'IBM, le consortium - qui fait partie de Calcul Québec - est maintenant l'un des sept piliers de la plateforme nationale de calcul haute performance mise en place par Calcul Canada pour prêter main-forte aux chercheurs. Ce que le CLUMEQ va apporter, c'est la capacité de recherche de pointe dans des spécialités variées.»


Photos : Lino Cipresso

Le nouveau superordinateur, qui utilise la solution IDataplex d'IBM, a bénéficié de contributions des deux paliers de gouvernement, en plus de la participation d'IBM dans le cadre de son programme relatif à la Politique des retombées industrielles et régionales. Il se compose de 2400 processeurs dont chacun est doté de 14 400 coeurs, ce qui représente 136,3 Teraflops de capacité de calcul. La capacité de stockage utile s'élève à 1,92 pétaoctet. Le réseau Infiniband à haute vitesse Quad-Data-Rate permet de grandement réduire la latence d'interconnexion entre les divers éléments. La configuration de ce superordinateur permet aussi une efficacité énergétique inégalée à ce jour.

Voir aussi :
Communiqué de presse : McGill et IBM développent le superordinateur en grappe le plus puissant et le plus écoénergétique du Québec
La Presse : Un nouveau meneur dans la course aux superordinateurs
Rue Frontenac : Inauguration du plus puissant ordinateur du Québec
Direction informatique : L'Université McGill présente son superordinateur en grappe
The Gazette : $9-million supercomputer 'is just so cool
Pour information
Sébastien Langevin
Service des communications
ÉTS
514-396-8664


NouvellesFil RSS