Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2010  

Développement durable

Un premier bilan plus que positif pour l'ÉTS

10 mai 2010
Montréal – Claude Olivier, directeur des affaires académiques et directeur exécutif de l'ÉTS, en compagnie de la responsable du dossier de développement durable Yolaine Savignac, et de Luc Paquin, directeur du Service de l’équipement, présentait à la communauté de l’ÉTS le premier bilan de développement durable de l’École. Un bilan plus que positif puisque les deux tiers des actions inscrites lors du lancement de la politique, en mars 2009, ont été réalisées ou sont en cours de réalisation.

Parmi les faits marquants de cette première année, soulignons entre autres:

  • Adhésion de l’ÉTS au Pacte mondial de l’ONU, à l’Effet Domino de la Ville de Montréal et au Conseil du bâtiment durable du Canada
  • Création du Fonds de développement durable de l’Association des étudiants
  • Entente avec Cascades ayant permis le remplacement du papier courant par du papier 100 % recyclé post-consommation
  • Intégration des principes de développement durable à la procédure administrative sur les achats et louage de biens et services
  • Obtention de la reconnaissance de niveau 2 (Mise en œuvre du programme Ici on recycle!) de RECYC Québec

De plus, Mme Savignac n’a pas manqué de souligner la participation active du groupe étudiant TribuTerre tout au cours de cette première année.

Un Plan de gestion des matières résiduelles
Parmi les actions concrètes mises en branle cette année et qui demanderont bientôt la participation de tous les membres de la communauté figure le Plan de gestion des matières résiduelles. Ce plan a été élaboré par Jérémie Forget, étudiant de maîtrise en génie de l’environnement, à la demande du Service de l’équipement, et fait suite à son analyse exhaustive des pratiques de l’ÉTS et des résultats de la caractérisation des matières résiduelles effectuée l’an dernier.

Déjà, on en voit les premiers signes dans les aires publiques : les poubelles sont peu à peu remplacées par des îlots de récupération pouvant désormais recevoir non seulement papier, carton, plastique et verre, mais également les matières compostables. Si pour le moment, une compagnie vient encore les recueillir, l’École se munira sous peu de son propre composteur industriel, ce qui réduira encore davantage son empreinte écologique.

Comme l’a annoncé Luc Paquin, grâce au composteur industriel, l’ÉTS vise l’objectif – audacieux – d’augmenter à 80% le taux de récupération et de valorisation des matières recyclables ou compostables. Actuellement, 20% seulement des matières sont récupérées et valorisées à l’ÉTS.

La place du développement durable dans la profession d’ingénieur
Le dépôt du premier bilan de développement durable de l’ÉTS a également été l’occasion de tenir un forum traitant de l’importance des principes du développement durable dans la profession d’ingénieur. À la table du débat : Maud Cohen, présidente de l’Ordre des ingénieurs du Québec, Ginette Bureau, présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC, André Thivierge, vice-président de SNC-Lavalin Environnement, et Luc Robitaille, directeur corporatif de l’environnement pour Holcim (auparavant Ciment St-Laurent).

Les échanges avec les invités ont notamment mis en lumière l’importance croissante pour les futurs ingénieurs de porter une attention particulière à l’un des trois piliers du développement durable : l’aspect social des projets d’ingénierie, leurs répercussions sur la population et sur l’environnement, etc. Une réalité à laquelle les firmes d’ingénierie et les entreprises sont de plus en plus confrontées et à laquelle les ingénieurs sont mal préparés, comme l’a mentionné M. Thivierge.

Par leurs interventions, chaque invité a clairement démontré que les enjeux d’aujourd’hui représentent un défi de taille pour les ingénieurs de demain. Mais un défi passionnant!

 

Derrière : Yolaine Savignac, Jérémie Forget, Claude Olivier et Luc Paquin
Devant : Ginette Bureau, Luc Robitaille, André Thivierge et Maud Cohen

Voir aussi:
Bâtir un monde durable avec génie

Pour information
Manon Lamoureux
Service des communications
514 396-8973

NouvellesFil RSS