Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2010  

Compétition de robotique FIRST

Expérience unique pour des jeunes de Montréal grâce à des étudiants et un professeur de l'ÉTS

26 mai 2010
L'équipe de l'École Pierre-Dupuy, avec Jean-François Boland et Sébastien Hébert à l'avant du robot
Du 1er au 4 avril 2010 se tenait à Toronto la compétition de robotique FIRST, une compétition qui offre aux jeunes du secondaire une expérience concrète et stimulante liée aux sciences et à la technologie. FIRST est d’ailleurs l'acronyme de For Inspiration and Recognition of Science and Technology : pour l'inspiration et la reconnaissance des sciences et des technologies.

Les participants avaient six semaines pour construire un robot fonctionnel et de haute qualité, capable de jouer au soccer. Pour y parvenir, les équipes ont toutes reçu un ensemble de pièces évalué à 25 000 $ et une de règles. Pendant cette période, les jeunes ont eu la chance de travailler avec des experts universitaires et des étudiants en génie, ce qui leur a permis d’apprendre et d’approfondir leurs connaissances scientifiques.


Reportage sur la compétition américaine FIRST, à Atlanta


Grâce à l’organisme Fusion Jeunesse et la contribution de plusieurs partenaires, dont l’ÉTS et l’École Polytechnique, 4 équipes d’écoles publiques de Montréal ont pu se rendre à Toronto et participer à la compétition.

Sébastien Hébert, étudiant au baccalauréat en génie mécanique et le professeur Jean-François Boland, du Département de génie électrique, accompagnaient des élèves de l’École Pierre-Dupuy, située dans le quartier centre-sud à Montréal.

Julien Beaudry, étudiant au baccalauréat en génie électrique, a pour sa part accompagné l’équipe de l’École St-Henri, située dans l’arrondissement du Sud-Ouest, pas très loin du campus de l’ÉTS.

Malgré les nombreuses embûches rencontrées par les équipes montréalaises, l'École Saint-Henri s'est rendue en demi-finales et s’est classée 12e sur 52 équipes, une performance incroyable pour une première participation. L’équipe de l’École Pierre-Dupuy a quant à elle remporté le Prix du jury pour sa persévérance.

« Les jeunes sont montés sur la scène pour recevoir leur trophée et l’audience leur a offert une ovation debout. Les juges ont même mentionné (en anglais et en français) que nos jeunes avaient construit leur robot dans une petite salle d’une bibliothèque, avec peu de ressources, et qu’ils représentaient la persévérance que FIRST veut promouvoir, a souligné Gabriel Bran Lopez, directeur général de Fusion jeunesse. De les voir heureux, épanouis, fiers, autonomes, dynamiques et de voir leur fort esprit d'équipe m’ont fait comprendre que tous les efforts pour envoyer ces jeunes à cette compétition en valaient la peine. »

En effet, selon une étude de l'Université Brandeis de Boston, les élèves qui participent à la FIRST Robotics Competition aux États-Unis ont plus de chances de faire des études postsecondaires, de choisir une carrière dans les domaines des sciences, des technologies ou de l'ingénierie, et de faire du bénévolat au sein de leur collectivité. De plus, grâce à cette compétition, les élèves acquièrent des compétences de résolution de problèmes, de leadership et de travail d'équipe.

Voir aussi:
Fusion Jeunesse : Des jeunes de Montréal participent à la compétition de robotique FIRST
Le blogue du Prof Boland : Compétition de robotique FIRST à Toronto
École St-Henri : Compétition internationale de robotique FIRST : l’école atteint la demi-finale



Pour information
Sébastien Langevin
Service des communications
514-396-8664

NouvellesFil RSS