Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2010  

Chaire de recherche

Une chaire de recherche de l'ÉTS en énergie et efficacité énergétique inaugurée à Lévis

22 avril 2010
L’ÉTS inaugurait aujourd’hui à l’hôtel de Ville de Lévis la Chaire de recherche industrielle en technologies de l’énergie et en efficacité énergétique (T3E) dont la mission sera de mettre en place et soutenir, avec les instances concernées, une stratégie d’innovation pour les secteurs de production, de conversion et d’utilisation de l’énergie au Québec. Si on s’étonne a priori qu’une école de génie montréalaise établisse une infrastructure de recherche aussi loin de chez elle, on comprend facilement la logique de l’installer à proximité de son principal sujet de travail.

Depuis quelque temps en effet, plusieurs grands projets liés à l’énergie attirent l’attention sur la ville de Lévis, notamment Ultramar, Rabaska et Pipeline St-Laurent, et ajoutent à la vitalité économique et industrielle de Chaudière-Appalaches, qui rayonne déjà bien au-delà de ses propres frontières. Sur cette base déjà solide et diversifiée, la ville de Lévis dédiera bientôt son Innoparc aux activités de haute technologie, notamment l’agrobiotechnologie, les nutraceutiques, la robotique, la logistique des transports et… l’efficacité énergétique. C’est donc tout naturellement que la nouvelle chaire de l’ÉTS s’établira dans cet environnement taillé sur mesure.

Le professeur et titulaire de la chaire T3E, Daniel Rousse, a rappelé à la centaine d’invités présents à l’événement, qu’une partie de la mission de l’ÉTS vise le développement technologique et économique du Québec : « Dans un contexte où l’humanité fera face à une rareté progressive de ses ressources, les chercheurs et les industriels doivent travailler main dans la main afin d’améliorer l’efficacité énergétique des appareils, des procédés et des systèmes, et tenter de maintenir un approvisionnement énergétique mondial, une condition à l’équilibre de l’économie globale ».

Pour aborder cet imposant programme, le professeur Rousse pourra également compter sur les compétences des chercheurs de plusieurs autres groupes dans le domaine de l’énergie à l’ÉTS. Comme l’a rappelé le directeur général Yves Beauchamp : « Depuis 2002, nos activités de recherche ont pris un essor remarquable, l’espace et les infrastructures de recherche se sont multipliés, et de nombreux professeurs prometteurs se sont joints à l’ÉTS. L’École s’est enrichie de plusieurs chaires et groupes de recherche dans le domaine de l’énergie :

  • la Chaire TransÉnergie sur la simulation et la commande des réseaux électriques
  • la Chaire de recherche du Canada en conversion de l’énergie électrique et en électronique de puissance
  • la Chaire de recherche du Canada sur l’aérodynamique des éoliennes en milieu nordique
  • le Groupe de recherche en électronique de puissance et commande industrielle – GREPCI
  • le Centre de technologie thermique – CTT

C’est dans cet axe de recherche que s’inscrit la création de la Chaire industrielle en technologies de l’énergie et en efficacité énergétique que nous inaugurons aujourd’hui ». En effet, des compétences, il en faudra beaucoup : des ingénieurs, des chercheurs, une main-d’œuvre hautement qualifiée que l’ÉTS pourra former au fil du temps, mais aussi des centaines de techniciens. Toute cette activité créera des emplois de qualité pour les gens de la région, et même pour d’autres qui pourraient venir s’y établir. Autant de perspectives de développement pour Lévis réjouissent la mairesse Danielle Roy Marinelli : « Pour Lévis, c’est une grande première à plus d’un niveau. Une réalisation de classe mondiale pour notre milieu qui opère un virage stratégique vers le tertiaire moteur et l’économie du savoir. »

Le professeur Rousse, qui a été professeur invité dans plusieurs pays, professeur associé à l’Université du Québec à Chicoutimi, professeur titulaire en génie mécanique à l’Université Laval de 1995 à 2004, connaît bien la région, notamment à titre de vice-recteur de l’UQAR, responsable du développement du campus à Lévis. Aujourd’hui, fort d’un précieux bagage d’expérience, c’est avec tout le dynamisme et le leadership qui le caractérisent, et à titre de professeur chercheur à l’École de technologie supérieure, qu’il entreprend l’un des plus importants défis de sa carrière en Chaudière-Appalaches.

Pour information
Emmanuelle Berthou
Service des communications
514 396-8427

NouvellesFil RSS