Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2009  

Investissements de 20 millions

Construction d'un Centre d'innovation et d'incubation pour l'industrie sur le campus

30 septembre 2009
Yves Beauchamp, directeur général de l'ÉTS, Jacqueline Montpetit, mairesse de l'arrondissement du Sud-Ouest, Clément Gignac et Steven Blaney
Le ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation du Québec, Clément Gignac, et le député fédéral de Lévis-Bellechasse, Steven Blaney, ont annoncé le versement d'une contribution financière de 20 millions $ à l'ÉTS pour la création du Centre d'innovation et d'incubation pour l'industrie (CIII).

Tout en poursuivant sa mission première d’établissement d’enseignement et de recherche en génie, l’ÉTS pourra, grâce aux investissements d'Industrie Canada et du MDEIE, accentuer son rôle auprès des entreprises en tant que vecteur de l’innovation. Le CIII fonctionnera selon une formule de condos industriels offerts à des entreprises désirant travailler étroitement avec l’ÉTS à des dossiers d’innovation. Elles auront accès aux laboratoires et à tous les services de l’École comme aux professeurs chercheurs, aux étudiants et aux diplômés, et même à un bassin de stagiaires.

Dès sa fondation, l’ÉTS s’est démarquée des autres établissements universitaires et a établi un partenariat unique avec le milieu des affaires, les grandes entreprises et les PME. Chaque année, l’École fait affaire avec bon nombre d’entreprises. Quelque 1100 d’entre elles offrent au-delà de 3000 stages aux étudiants, et 200 confient aux chercheurs des mandats de développement d’applications industrielles.

L’École met également à la disposition du milieu industriel le Centre d’expérimentation et de transfert technologique. Ce Centre offre aux chercheurs de l’ÉTS et aux entreprises une expertise en création de partenariats de recherche et en valorisation de la recherche. Les étudiants et les diplômés de l’École ont quant à eux accès aux services du Centre de l’entrepreneurship technologique, un incubateur d’entreprises. À ce jour, 64 entreprises y ont vu le jour et 37 sont actuellement en incubation.

«Le nouveau CIII permettra à l’ÉTS de contribuer encore plus au transfert technologique de même qu’à l’émergence de nouvelles technologies et d’entreprises technologiques performantes et, par conséquent, au développement économique de Montréal et du Québec», a souligné Yves Beauchamp, directeur général de l'École.
Le futur Centre d'innovation et d'incubation pour l'industrie

ciii_batisse.jpgL’ancienne Brasserie Dow, où logera le CIII, a été dessiné par l’architecte montréalais Louis-Auguste Amos, qui a également dessiné l’Édifice Ernest-Cormier de la Cour d'appel du Québec. Cible de squatteurs, d’explorateurs urbains et de photographes amateurs téméraires pendant une quinzaine d’années, cet immense «lieu porteur de valeurs patrimoniales», comme l’a exprimé l’architecte Jean-Claude Marsan, est devenu propriété de l’École en 2004. «En réhabilitant et en redonnant vie à cet édifice construit dans les années 20, l’ÉTS renforce encore plus son engagement envers la revalorisation du Sud-Ouest de Montréal», a ajouté M. Beauchamp.

En consolidant au cours des prochaines années le pôle enseignement et recherche à l’ouest de la rue Peel, avec notamment le projet de Maison des étudiants, et en développant le pôle économique et les relations avec l’industrie à l’est, avec le CIII, l’ÉTS se dirige clairement vers la création d’un campus technologique urbain pleinement intégré au sein duquel entreprises, étudiants, diplômés, chercheurs et partenaires pourront accéder facilement à toutes les ressources voulues tant en formation qu’en développement d’innovations.

Manque vignette Le futur Centre d'innovation et d'incubation pour l'industrie

Voir aussi:
Centre d'innovation et d'incubation pour l'industrie - Sommaire du projet
Brasserie Dow sur montreal-photobloggers.com



Pour information
Sébastien Langevin
Service des communications
514-396-8664

NouvellesFil RSS