Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2009  

Chaire CRSNG industrielle

François Gagnon titulaire d'une chaire en communication sans fil d’urgence et tactique

11 décembre 2009
Pierre Lavoie, scientifique en chef, Recherche et développement pour Défense Canada, Iwan Jemczyk, président d'Ultra Électronique-SCT, François Gagnon, Suzanne Fortier, présidente du CRSNG, et Yves Beauchamp, directeur général de l'ÉTS
L’ÉTS, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et Ultra Électronique SCT, chef de file mondial du marché des radios tactiques à haute capacité, inauguraient aujourd’hui la Chaire de recherche industrielle CRSNG-Ultra Électronique SCT en communication sans fil d’urgence et tactique de haute performance. Son titulaire, le professeur François Gagnon, se réjouit de cette grande marque de confiance mais aussi de ses impacts : «les retombées pour l’ÉTS, pour nos étudiants, pour la recherche et pour l’industrie seront extraordinaires. Les possibilités offertes par cette catégorie de chaire, la plus prestigieuse au pays, dépassent tout ce que nous avons connu jusqu’à maintenant».

L’objectif de la Chaire est d'augmenter la fiabilité des réseaux de communication sans fil d’urgence et tactiques. Dans les situations d'urgence ou dans les zones de conflit, les systèmes de communication sans fil sont fréquemment débordés, au point de ne plus fonctionner. Pourtant, l’infaillibilité de ces systèmes est essentielle, surtout quand des vies humaines en dépendent.

Dans cette quête de performance, la collaboration entre Ultra Électronique et l’équipe de François Gagnon ne date pas d’hier. Titulaire de la Chaire Ultra Electronics (TCS) en télécommunications sans fil (une chaire industrielle traditionnelle) depuis 2001, le chercheur contribue déjà largement aux choix technologiques de la multinationale relevant de sa compétence, et cela en s’appuyant sur les travaux des chercheurs de l’ÉTS. Mais aujourd’hui, l’appui du CRSNG donne une nouvelle dimension à toute cette entreprise. En doublant la portée financière de la Chaire et en augmentant sa durée à cinq ans, les travaux de recherche gagneront en profondeur et par conséquent en retombées positives.

«Au CRSNG, nous voulons faire du Canada un pays de découvreurs et d’innovateurs au profit de tous les Canadiens, a déclaré Suzanne Fortier, présidente du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada. Le Programme de professeurs-chercheurs industriels nous aide à réaliser cette vision. M. Gagnon mérite de faire partie de ce groupe prestigieux. Il est reconnu internationalement dans son domaine. En outre, il a démontré de grandes qualités de gestionnaire et a établi des liens solides avec le secteur industriel. D’ailleurs, la collaboration exceptionnelle entre M. Gagnon et son partenaire principal, Ultra Électronique SCT, leur a valu le prestigieux prix Synergie pour l’innovation du CRSNG en 2008».

La contribution du CRSNG va encore plus loin en joignant au budget de la Chaire une subvention de recherche et développement coopérative qui permettra une collaboration active des professeurs Ammar Kouki (expert en radiofréquences) et Claude Thibeault (expert en microélectronique), tous deux de l’ÉTS, dans les différents projets de la Chaire. Cette précieuse collaboration n’aurait toutefois pas été possible sans l’importante contribution d’Ultra Électronique SCT, qui depuis 8 ans investit sa confiance dans l’équipe de François Gagnon.

D’ailleurs, les retombées pour l’ÉTS sont considérables. En effet, de 2009 à 2013, sur le plan de l’enseignement et de la recherche, la Chaire CRSNG-Ultra Électronique impliquera 14 étudiants au doctorat, 15 étudiants à la maîtrise, 3 étudiants au post-doctorat, 4 professionnels de recherche, en plus de générer 7 stages pour des étudiants de baccalauréat et de procurer 450 000 $ pour des équipements, du matériel et des tests sur le terrain.

Dans son allocution, Yves Beauchamp, directeur général de l’École, a rappelé que «la collaboration entre l’ÉTS et Ultra Électronique a été, et est toujours, un moyen privilégié d'entretenir et de resserrer ses liens avec le milieu. Elle permet la formation de spécialistes de haut niveau et offre le meilleur environnement qui soit pour les étudiants, qui ont la chance de travailler avec des équipements à la fine pointe de la technologie et de côtoyer à la fois des chercheurs de réputation internationale et des ingénieurs du secteur industriel».

L’ÉTS, PROMPT (Partenariats de recherche orientée en microélectronique, photonique et télécommunications), la Fondation canadienne pour l’innovation, le ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation et le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) s’impliquent également dans le financement des travaux du professeur Gagnon pour un total de 1 794 000 $, qui s’ajoutent aux 3 030 000 $ des deux principaux contributeurs à la Chaire CRSNG-Ultra Électronique SCT, pour un grand total de 4 239 000 $ qui seront investis sur 5 ans.

Voir aussi:
Profil de François Gagnon sur le site du CRSNG
COMunité - Recherche avancée en télécommunications

Pour information
Emmanuelle Berthou
Service des communications
514-396-8427

NouvellesFil RSS