Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2008  

Génie logiciel

Réseau d’expertise international pour les très petites entreprises

25 janvier 2008
Montréal – L'ÉTS et le Centre d'excellence en technologies de l'information et de la communication (CETIC) de Belgique ont établi un réseau d'expertise international en génie logiciel afin d'aider les très petites entreprises (moins de 25 employés) actives dans le développement logiciel. En collaboration, les deux établissements qui participent aux travaux de l'Organisation internationale de normalisation (ISO) en matière de génie logiciel visent à aider les entreprises en mettant à leur disposition du matériel de formation et des guides d'aide à l'amélioration des pratiques logicielles.

«Nous voulons que les très petites entreprises accèdent facilement aux pratiques reconnues de développement afin qu'elles deviennent plus compétitives et que la satisfaction de leurs clients augmente», explique Simon Alexandre, responsable de l'équipe de recherche en qualité logicielle au CETIC.

En Europe et au Canada, 80 % des entreprises comptent moins de 25 employés. Ces petits joueurs actifs dans le développement de logiciels doivent se conformer de plus en plus aux normes internationales, instaurées pour de gros projets et de grandes entreprises de développement. Ces normes s'avèrent toutefois difficiles à appliquer pour les organisations plus modestes.

Aussi, l'ISO et la Commission électrotechnique internationale ont créé en 2005 un groupe de travail chargé d'élaborer une norme de cycle de vie logiciel propre aux très petites entreprises. L'ÉTS et le CETIC, qui participent à ce groupe de travail, ont développé des guides méthodologiques afin d'aider les très petites entreprises à améliorer leurs pratiques de développement logiciel. Chaque guide se concentre sur une discipline particulière (gestion des exigences, tests, gestion de projet, etc.) et offre une information très concrète sur la manière de mettre ces pratiques en place. Ces guides proposent également des références à de la documentation libre d'accès, à des outils, des gabarits, du matériel de formation ainsi qu'à des modèles de documents (cahier de charge, plan de test, plan de projet). Ces guides sont disponibles gratuitement sur demande au Département de génie logiciel et des TI de l'ÉTS.

Plusieurs associations internationales d'entreprises, d'universités et de centres de recherche ont proposé de participer à cette initiative. Parmi ceux-ci, le Centre de recherche public Henri Tudor, au Luxembourg, l'Infopôle-ClusterTIC, en Belgique, l'European Software Institute, la Thaïlande et la Fondation Parquesoft , de Colombie qui regroupe plus de 300 entreprises de développement logiciel.

«Dans un monde où un logiciel peut être développé n'importe où sur la planète, ce projet permettra à ces entreprises d'augmenter la performance de leurs processus de développement de logiciels et d'offrir des produits logiciels respectant le cahier de charge, le budget, et le calendrier d'un client local ou d'un manufacturier international », indique Claude Y. Laporte, éditeur du projet ISO et professeur au Département de génie logiciel et des TI à l'ÉTS.

Dans les prochains mois, l'ÉTS, le CETIC et leurs partenaires publieront de nouveaux guides afin de couvrir l'ensemble des activités de génie logiciel qu'une entreprise de petite taille doit mettre en ouvre sur ses projets.

Voir aussi :
Département de génie logiciel et des TI de l'ÉTS
Site du CETIC
Groupe de travail sur les très petites entreprises de l'Organisation internationale de normalisation
Pour information
Sébastien Langevin
Service des communications
514 396-8664

NouvellesFil RSS