Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2008  

Compétition Pontpop 2008

Comment un pont en bâtonnets peut-il supporter plus de 3 tonnes?

27 février 2008
L'équipe du Flopont de neige
Montréal – Comment un pont en bâtons de Popsicle peut-il supporter une charge de plus de 3 000 kilos? Demandez aux participants à la grande compétition québécoise de construction de ponts Pontpop!

Quelques semaines après que le gouvernement du Québec ait annoncé des investissements extraordinaires de 2,7 milliards $ pour la réhabilitation des infrastructures routières, 350 jeunes de niveau secondaire et collégial ont convergé vers l’ÉTS, les 22 et 23 février, pour la 6e compétition PontPop, la plus importante du genre au Québec.

Ces jeunes devaient construire des ponts à la fois beaux et résistants avec comme seuls matériaux des bâtons de Popsicle, des cure-dents, de la soie dentaire et de la colle blanche.

Le Flopont de neige, construit par Zeinab Bawab, Sabrina Dagenais, Valérie Hémond-Turcotte, Rita Ojeilet et Marie-Ève Tremblay de l’École secondaire Dorval Jean XXIII, a remporté la 1re place de la compétition pour le niveau secondaire. Un prix de 750 $ a été remis à l’École secondaire Dorval Jean XXIII pour financer des activités scientifiques.

La mention pour la résistance la plus élevée est allée au pont Es-tu solide? de Marie-Ève Bougie, Marie-Pier Carrière-Bélanger, Sarah-Laurence Cotton-Boulais, Jonathan Jasmin-Ouimet et Sébastien St-Pierre, également de l’École secondaire Dorval Jean XXIII. Leur pont a résisté le plus longtemps sous la presse, ne cédant que sous une charge de 3241 kg.

Au niveau collégial, c’est Jean-Philippe Prévost-Robert du Cégep Montmorency qui s'est classé au premier rang avec Mille-et-un-bâtons. Il a reçu une bourse d’études de 750 $ ainsi qu’un prix de 500 $ en argent pour sa performance. Pour la charge la plus élevée, c'est le pont The Survivor de Gabrielle Ste-Marie et Anne-Marie Lanouette du Cégep Édouard-Montpetit qui s'est démarqué avec une charge de 2565 kg.

Les réalisations ont été évaluées selon des critères basés sur la résistance, la conception et l’esthétique. Le jury était composé d’André Rainville, directeur général de l'Ordre des ingénieurs du Québec, Roch Bérubé, Association de la construction du Québec, Serge Boileau, président de la Commission des services électriques de Montréal, Barry Craig, architecte à la Société canadienne d'hypothèques et de logement, Jacques Grenier, PDG de Axor, Yannick Lussier et Pedro Oliveira, Constructions Kiewit, Jean Peters, architecte, Marc Savard, Cima+, Mario Leblanc, Côté et Talbot architectes, et de nombreux professeurs du Département de génie de la construction de l'ÉTS.

Depuis sa création il y a six ans, la compétition PontPop a essaimé. Le Cégep de Chicoutimi tiendra sa 3e compétition PontPop-ÉTS le 25 avril pour les équipes de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. La date limite pour les inscriptions est le 1er mars. La Cité collégiale d’Ottawa tiendra également une compétition en mai pour les écoles secondaires de la région d’Ottawa et de l’Outaouais.

Voir aussi :
Pontpop à Salut Bonjour à TVA
Reportage de TQS sur Pontpop
Pour information
Sébastien Langevin
Service des communications
514-396-8664

NouvellesFil RSS