Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2008  

Agrandissement de l'ÉTS

Un pendule de Foucault installé au coeur du campus

23 janvier 2008
Le pendule de Foucault dans l'atrium de l'ÉTS
Lors de l'inauguration de la nouvelle aile du pavillon principal de l'ÉTS, le 21 janvier dernier, un immense pendule de Foucault a été mis en route par Yves Beauchamp, directeur général de l'École, accompagné pour l'occasion de la ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Michelle Courchesne, de la ministre responsable des Aînés et députée de St-Henri–Ste-Anne, Marguerite Blais, et du président de l'Université du Québec, Pierre Moreau.

En janvier 1851, Léon Foucault suspendait une boule par un fil de deux mètres au plafond de la cave de sa maison, devenant ainsi le premier à prouver de manière expérimentale le mouvement de rotation de la Terre.

Le pendule de Foucault de l’ÉTS est une réalisation de l'artiste Robert Saucier, professeur à l’École des arts visuels et médiatiques de l’UQAM. Plusieurs employés de l’École ont collaboré à sa mise en place.

Le pendule comme tel pèse 105 kilos et est suspendu à 20,73 m. L’anneau central permet de mesurer la rotation du pendule. Les déplacements du pendule sont indiqués par des lampes qui s’allument au fur et à mesure que le pendule passe au-dessus d’elles, témoignant ainsi de la rotation de la Terre. Au pôle sud ou au pôle nord, le pendule mettrait exactement 24 heures à faire le tour. Montréal se trouvant à quelque 45 degrés de latitude nord, il lui faut un peu plus de 33 heures pour accomplir un tour complet. Une nouvelle lumière s’allume toutes les 40 minutes environ.
Les 59 stations de repère sont illustrées par autant de symboles chimiques, ceci afin d’indiquer le nombre d’éléments connus du tableau périodique en 1851, donnant ainsi une image du monde scientifique au milieu du 19e siècle.

Outre la rotation de la Terre, Léon Foucault a réussi à mesurer la vitesse de la lumière à l'aide d'un dispositif composé seulement d'un miroir rotatif, de deux miroirs concaves et d'une source lumineuse. Il a également établi le fonctionnement du gyroscope utilisé aujourd’hui en navigation aérienne et inventé le télescope moderne dont le principe est encore utilisé de nos jours. En rétrospective, quand nous examinons toutes les inventions de Foucault, un constat s’impose : la très grande simplicité et l’ingéniosité de ses dispositifs.

Expérimentateur hors pair, Léon Foucault découvrit de grands principes scientifiques grâce à un sens aigu de l’observation et une approche directe des problèmes à résoudre. Il a su garder un équilibre entre recherche fondamentale et recherche appliquée, un équilibre à l’image des travaux des professeurs et étudiants de l’ÉTS. Donc, quoi de mieux qu’une invention de Foucault pour symboliser le cœur d’une École qui a «Le génie pour l’industrie» pour devise!

Voir aussi :
Comment fonctionne le pendule de Foucault?
Site de l'Observatoire de Paris dédié à Léon Foucault


Pour information
Sébastien Langevin
Service des communications
514 396-8664

NouvellesFil RSS