Professeurs


Le professeur Julien Weiss est spécialiste de la mécanique des fluides et de l’aérodynamique expérimentale. Il s’intéresse aux écoulements complexes en aéronautique, notamment au décollement et à la turbulence dans les couches limites. Le développement de nouveaux instruments de mesure destinés aux applications thermiques et fluidiques et l'amélioration des techniques d'essais aérodynamiques en soufflerie font aussi l’objet de ses travaux. Avant sa nomination à l’ÉTS, le professeur Weiss a travaillé pendant plusieurs années chez Bombardier Aéronautique et Alstom Power, à l’université Duke et au centre de recherche Langley de la NASA.

Le professeur Patrice Seers est spécialiste de la combustion. Les études expérimentales et numériques qu’il mène ont trait à la combustion des biocarburants ainsi qu’au jet et à l’évaporation des gouttelettes de carburant. Ses études expérimentales fondées sur les diagnostics par laser (PLIF et PIV) et la mesure des émissions polluantes sont appliquées aux moteurs à combustion interne, aux chambres de combustion et d’atomisation ainsi qu’aux bancs d’essais aérodynamiques pour l’évaporation des gouttelettes de carburant. La recherche numérique sur les mêmes sujets est réalisée au moyen d'une grappe d'ordinateurs et de postes de travail spécialisés favorisant ainsi la conception et la validation de modèles. Le professeur Seers reçoit l’appui du programme AUTO21, du CRSNG, du CRIAQ et du FQRNT.

Le professeur François Morency enseigne à l’ÉTS depuis 2004. Il donne régulièrement des cours sur la mécanique des fluides, la thermodynamique et la conception d’aéronefs à de futurs ingénieurs ainsi qu’à des étudiants des cycles supérieurs. Ses activités de recherche portent plus particulièrement sur l’application d'outils de dynamique des fluides numérique aux problèmes de conception de l’industrie aéronautique. Ses recherches tiennent également compte de l'aspect humain puisqu'elles traitent de la santé et de la sécurité des travailleurs responsables, au sol et en vol ainsi que du dégivrage d'aéronef. Le Dr Morency travaille depuis plus de 15 ans dans le domaine de la simulation du givrage aéronautique. Il présente régulièrement les résultats de ses travaux de recherche à l’occasion de conférences organisées par l’American Institute of Aeronautics and Astronautics (AIAA).

Le professeur Louis Dufresne est spécialiste de la dynamique des fluides et plus particulièrement de l'application de la dynamique des fluides numérique à l’étude des écoulements tourbillonnaires et turbulents. Ses activités de recherche actuelles au sein du laboratoire TFT portent principalement sur la simulation numérique en dynamique de la turbulence de sillage d’aéronef, la dynamique d’écoulement dans un mélangeur planétaire ainsi que la dynamique d'écoulement dans un injecteur de carburant (en collaboration avec le professeur Seers). Les méthodes de simulation utilisées  dépendent du problème à résoudre et peuvent être des méthodes RANS, LES ou DNS et utilisent des techniques de volume fini ou des méthodes spectrales. Il reçoit l’appui du CRSNG et du FQRNT. Enfin, outre ses travaux de recherche, le professeur Dufresne donne des conférences sur la dynamique des fluides et l’aérodynamique.

Le professeur François Garnier est spécialiste de l’aéronautique. Il est titulaire d’un doctorat délivré en 1990 par l’Université Pierre et Marie Curie, Paris VI et d’un diplôme d’habilitation à diriger les recherches en génie mécanique, plus précisément en mécanique des fluides et en transfert thermique, délivré en 1999 par l’Office national d’études et recherches aérospatiales (ONERA). En 2005, il est devenu directeur des activités de l’ONERA en matière d’aéropropulsion, agissant à titre de responsable des relations avec deux sociétés du groupe SAFRAN, soit Snecma et Turbomeca. À ce titre, il siégeait au comité permanent du partenariat ONERA-SAFRAN. En qualité de membre représentant la France à l’International Society for Air Breathing Engines (ISABE) et de membre expert de la Société Française de Thermique, il y joue un rôle actif. M. Garnier a acquis 20 ans d’expérience de toutes les facettes du domaine de la dynamique des fluides numérique dans la perspective des activités en matière d’aéropropulsion. Le financement de ses études est provenu d’un éventail de sources, notamment de la Commission européenne. Il prend part à plusieurs projets d'envergure se penchant sur l’incidence qu’ont les émissions issues des moteurs d’aéronef sur l’atmosphère. La présente recherche vise la compréhension des particules, à la fois des trainées de condensation et des aérosols, produits par les moteurs d’aéronef.