Renseignements généraux
Fanny Toussaint
Chargée de projets, PontPop ÉTS
Réseau Technoscience
514 252-3027, poste 3509
ftoussaint@technoscience.ca

Contact technique
Juan Mauricio Rios

Témoignages

Peter White et Mélissa Galarneau
Enseignants
École Mgr. Euclide-Théberge
Bonjour Fernando,

Nous aimerions tout d'abord te remercier (toi, Andrée, et toute ton équipe) pour l'inoubliable et merveilleuse expérience que nous venons de vivre lors de la compétition Pontpop. L'organisation de l'événement était excellente. Bravo !!

Nous nous sommes joints à cette aventure au mois de décembre. ne sachant pas trop dans quoi nous nous embarquions. Pontpop exige plusieurs heures d'investissement autant de la part des élèves que des enseignants, mais permet de créer des liens entre les élèves et l'enseignant (plus difficiles à créer dans un cadre plus conventionnel). Ce type de projet permet aussi aux élèves d'évaluer et de développer leur habileté à travailler en équipe. Il s'intègre très bien dans le cadre de la réforme scolaire; il permet d'évaluer les compétences disciplinaires (en particulier la CD1: Chercher des réponses ou des solutions à des problèmes d'ordre scientifique ou technologique). Finalement, et par dessus tout, ce type de concours permet aux élèves d'être fiers d'eux et de goûter à la satisfaction d'avoir persévérer, d'avoir été jusqu'au bout malgré les embûches (nombreuses!). Un tel apprentissage n'a pas de prix. Pour notre part, cette aventure a été, jusqu'à maintenant, notre plus belle expérience en enseignement.

Merci mille fois et longue vie à Pontpop !!

Catherine Gendron-Conrad
Étudiante en 4e secondaire
École Dorval-Jean-XXIII
L’an passé, nous avions un cours de technologie obligatoire intitulé «Initiation à la technologie (IAT)». Je m’attendais vraiment à un ennui total pour ce cours, car cela m’intéressait nullement. J’ai vraiment été surprise lors de mon premier cours lorsque M. Sicotte nous a dit que nous allions construire des ponts avec des bâtons de popsicle et de la colle blanche. J’ai regardé ma copine de classe Sandra et nous nous sommes mises à rire. Puis, il nous a dit que les ponts pouvaient supporter plus de 2 000 livres; tout le monde le croyait fou.

Mais plus l’étape avançait, plus je commençais vraiment à m’intéresser à la construction de ce pont. De plus, notre équipe était vraiment intéressée par ce projet. Notre pont a finalement été un vif succès.

Notre équipe et deux autres de l’école avons participé à la compétition PontPop de la Cité Collégiale à Ottawa. Nous avons eu beaucoup de plaisir là-bas et notre école a remporté la première, la deuxième et la troisième place ! Et c’est le pont de notre équipe qui a obtenu le meilleur facteur de résistance.

J’adore travailler fort et de voir le résultat final m’a rendue on ne peut plus fière du devoir accompli.

Je ne pense pas étudier en ingénierie, mais je vais toujours m’amuser dans ce domaine. Cette année, je fais l’activité PontPop dans le cadre d’une activité parascolaire. Mes co-équipiers et moi avons l’intention de participer à la compétition PontPop à Chicoutimi.

Sandra Demaine
Étudiante en 4e secondaire
École secondaire Dorval-Jean-XXIII
En 3e secondaire, l’une de nos matières était le cours d’«Initiation à la technologie (IAT)». Sincèrement, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Le prof m’a dit que je devrais fabriquer un pont fait à l’aide de bâtons de popsicle, de colle blanche et de soie dentaire dans le but avoué de participer à une compétition à la Cité Collégiale à Ottawa. Au début, je pensais qu’il était fou mais au fur et à mesure que la compétition PontPop à Ottawa s’approchait, je réalisais que j’étais capable de le faire. Lors de la compétition, notre pont a été évalué pour sa résistance et son esthétique. Notre équipe a remporté la deuxième place lors de l'événement après 60 heures de dur labeur.

Cette année, je participerai de nouveau à la compétition PontPop à Chicoutimi. Mon équipe et moi construirons un pont dans le cadre d’une activité parascolaire, car l’expérience de l’année passée a été superbe.