Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH

Je songe à étudier à l'ÉTS


Ça fait quoi un ingénieur?

Aujourd’hui, votre réveil a sonné à l’heure prévue. Vous avez pris une douche chaude, mis vos verres de contact et vous êtes rendu à l’école en métro, en auto ou à vélo. Vous avez utilisé l’ascenseur, envoyé quelques textos et répondu au courriel d’un ami qui traverse l’Europe en train. Vous avez joué au basketball dans un gymnase climatisé et pris des notes en classe sur votre portable. De retour à la maison, vous avez déverrouillé la porte, allumé une lampe, transféré des photos prises avec votre téléphone et mis votre profil Facebook à jour.

C’est simple : toutes les technologies que vous avez employées pendant la journée ont été conçues par des ingénieurs!

Le génie ou l’ingénierie, c’est la conception, l’étude d’un projet industriel sous tous ses aspects (techniques, économiques, financiers et sociaux), et aussi la coordination des études des différents spécialistes qui y ont participé.

Les actions des ingénieurs visent à protéger l'environnement et à améliorer notre qualité de vie, notre santé, notre sécurité et notre bien-être. Ils sont au cœur de l’ensemble des activités technologiques et industrielles.

Devenir ingénieur, c’est :

  • accéder à des responsabilités importantes
  • s’assurer un avancement professionnel plus stimulant
  • participer à des projets variés
  • contribuer activement aux décisions
  • accéder à l’Ordre des ingénieurs du Québec, un ordre professionnel reconnu


Et plus particulièrement, ça fait quoi un ingénieur...

en génie de la construction?
Quels impacts aura un barrage hydroélectrique sur les cours d’eau? Comment peut-on rénover les édifices historiques pour qu’ils répondent aux normes actuelles? Quels sont les matériaux à utiliser pour construire des structures sécuritaires dans le respect de l’environnement et du développement durable? L’ingénieur en construction conçoit et dirige la construction de structures et d'infrastructures comme des routes, des ponts, des bâtiments, des barrages, et des réseaux d’aqueduc. Il analyse et planifie les nombreux aspects de la construction : plans, matériaux, climatisation, chauffage, éclairage, etc. Il peut également analyser des fondations et inspecter des bâtiments et des charpentes.

Le génie de la construction à l’ÉTS

Le baccalauréat en génie de la construction de l’ÉTS est unique au Canada. Contrairement aux programmes de génie civil traditionnels plus axés sur la conception, les étudiants de l’ÉTS apprennent à analyser, planifier et contrôler toutes les étapes des projets de construction. Les diplômés en génie de la construction de l’ÉTS peuvent assurer la direction des travaux, concevoir des solutions et des procédés techniques reliés à la réalisation des projets et faire la gestion des travaux de construction. Ils sont dans leur élément tant sur un chantier que dans un bureau et sont en mesure de diriger des équipes.
en génie électrique?
Comment fonctionnent les téléphones cellulaires, les lecteurs MP3, le Web, la dernière voiture électrique, le GPS ou le stimulateur cardiaque? L’ingénieur électrique conçoit l’intelligence matérielle à l’intérieur de ces produits ainsi que dans leurs processus de fabrication. Le génie électrique, c’est donc la production et la distribution de l’énergie électrique, mais aussi ses multiples usages grâce à l’électronique et à la microélectronique. Les puces, les microprocesseurs et la miniaturisation sont à la base de tous ces produits innovants auxquels contribueront les ingénieurs électriques de demain.

Le génie électrique à l’ÉTS
Le baccalauréat en génie électrique de l'ÉTS est conçu spécifiquement en fonction des acquis du cégep en électronique ou en informatique. En plus de donner une solide formation de base en ingénierie, ce programme offre aux étudiants le choix de se spécialiser en technologie de l'information, en commande industrielle, en informatique, en télécommunications ou en technologies de la santé.

L’ÉTS dispose d’équipements ultramodernes dans ses laboratoires d’électronique, d’ingénierie assistée par ordinateur, de conception de systèmes ordinés, de télécommunications, de conception de circuits programmables, de machines électriques et d’électronique de puissance.
en génie logiciel?
Les logiciels sont omniprésents. Que ce soit pour contrôler des équipements, permettre à des avions de voler, traiter des transactions de commerce électronique ou simuler un environnement virtuel dans un jeu, les ingénieurs logiciels jouent un rôle essentiel. Ils étudient, conçoivent, évaluent, intègrent des applications logicielles, des logiciels embarqués tels des logiciels de télécommunications ou des logiciels de contrôle, des environnements techniques et des logiciels de gestion. Ils sont spécialisés en développement et en maintenance de logiciel et sont présents à toutes les étapes : l'analyse des besoins, l'élaboration des spécifications, l’architecture du logiciel, la programmation, le développement, la phase de tests et bien sûr, les mises à jour.

Le génie logiciel à l’ÉTS
Les étudiants en génie logiciel de l’ÉTS apprennent à analyser des problèmes en vue de l'implantation de solutions logicielles économiques et performantes. Durant leurs stages, ils doivent concevoir des logiciels et des systèmes complexes et établir des objectifs mesurables sur les plans de la fiabilité et de la sécurité. La gestion et la coordination des projets logiciels et des équipes sont également au programme. À la fin de leurs études, ils sont polyvalents car leur formation n'est pas limitée à un domaine d'application spécifique. Ils peuvent livrer des produits logiciels de qualité, dans le respect des échéanciers et des budgets. 
en génie mécanique?
L’ingénieur en mécanique s’intéresse à la transformation de l'énergie et aux systèmes mécaniques. Comment une machine remplit-elle des tubes de pâte dentifrice? Quelle partie de l’éolienne transforme le vent en énergie électrique? Qu’est-ce qui permet à une prothèse de remplacer efficacement un genou? Comment améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments? L’ingénieur en mécanique fabrique des machines et des instruments destinés à la production de biens et de produits variés. Il conçoit des véhicules, des turbines, des moteurs, des appareils et des systèmes utilisés dans la production industrielle et dans nombre d’activités quotidiennes. Dans le domaine du bâtiment, l’ingénieur en mécanique réalise des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation.

Le génie mécanique à l’ÉTS

L'orientation pratique du baccalauréat en génie mécanique de l'ÉTS a été conçue pour répondre aux besoins du marché du travail. En plus de procurer une solide formation de base en ingénierie de la mécanique, les étudiants de l’ÉTS ont le choix entre six spécialisations : systèmes manufacturiers, conception aéronautique, mécanique du bâtiment, systèmes mécaniques, fabrication et technologies de la santé.

Les étudiants de l’ÉTS explorent des domaines tels la mécanique appliquée, le design de machines, l'énergétique, l'automatisation et la fabrication assistée par ordinateur. À la fin de leurs études, ils peuvent aisément concevoir des prototypes et sélectionner, implanter et adapter des équipements et des systèmes de production tout en demeurant sensibles à l’importance de la santé et de la sécurité au travail. 
en génie des opérations et de la logistique?
L’ingénieur en génie des opérations et de la logistique améliore l’efficacité, la productivité et la rentabilité des organisations. Combien faut-il d’infirmières et de médecins dans un service d’urgence pour que les patients soient soignés dans un délai raisonnable? Quelle quantité de lait une épicerie doit-elle commander chaque jour afin de ne pas en manquer, tout en s’assurant que le lait demeure frais? Quelle est la meilleure façon de fabriquer un produit en tenant compte des compétences des fournisseurs, des coûts des matériaux, de la main-d’œuvre, du transport et des équipements disponibles? L’ingénieur en génie des opérations et de la logistique s’intéresse à ces questions. Il est un généraliste qui fait le pont entre l’administration et les sciences appliquées afin de satisfaire aux attentes des clients.

Le génie des opérations et de la logistique à l’ÉTS
Le programme de génie des opérations et de la logistique de l’ÉTS est unique en Amérique. Les étudiants acquièrent des connaissances en génie industriel, en management et en technologies de l’information qui leur donnent une compréhension totale des entreprises. Ce programme est accessible aux titulaires d’un DEC en techniques de comptabilité et de gestion.

La mondialisation amène de grands défis logistiques pour les entreprises qui désirent maintenir leur avantage concurrentiel. Les étudiants en génie des opérations et de la logistique de l’ÉTS apprennent à évaluer avec précision les opérations d’une entreprise, à poser des diagnostics et à mettre en place des solutions adaptées. Ils peuvent guider les entreprises dans leurs choix et s’adaptent à un environnement sans cesse en changement.
en génie de la production automatisée?
L’ingénieur en production automatisée réalise l’automatisation, l’intégration et l’interopérabilité des systèmes technologiques. Ces systèmes sont nécessaires pour la conception et la fabrication assistées par ordinateur et également pour la production et l’inspection des produits finis. Comment programmer des robots industriels pour effectuer des tâches dans un espace tridimensionnel? Quels sont les capteurs et actionneurs utiles dans une chaîne de production? Quelles sont les composantes électroniques d’un chariot mobile autonome? Comment inspecter la qualité des produits par la reconnaissance des formes et la vision artificielle? L’ingénieur en production automatisée est capable de répondre à toutes ces questions. Il organise et planifie des processus de conception, de fabrication et d’assemblage et il peut procéder à l’installation et la mise en route de lignes d’assemblage qu’il a lui-même conçues.

Le génie de la production automatisée à l’ÉTS
Le programme de baccalauréat en génie de la production automatisée de l’ÉTS est unique au Canada et offre quatre concentrations :systèmes manufacturiers, informatique industrielle, production aéronautique et technologies de la santé.

Les étudiants en génie de la production automatisée de l’ÉTS apprennent à déterminer les objectifs et les besoins d'automatisation des entreprises, à concevoir des systèmes de robotique adaptés aux procédés et aux exigences de fabrication des produits, à préparer l'estimation des coûts et les devis de conception, à superviser l'installation et prévoir les mesures d'entretien nécessaires pour assurer leur bon fonctionnement. À la fin de leurs études, ils sont capables de mettre au point des systèmes automatisés performants qui permettent aux entreprises d'augmenter leur productivité et la qualité de leurs produits.
en génie des technologies de l'information?
Dans un monde où tout est interconnecté, où une quantité énorme d’information (données, voix, documents, images, vidéos, etc.) est échangée, analysée et transformée, l’habileté à concevoir et gérer des systèmes d’information performants et fiables est importante. L’ingénieur en TI est un spécialiste de l’informatique d’entreprise et des systèmes multimédias. Il peut notamment travailler en architecture d'entreprise, en gestion de programmes et de projets informatiques, en développement d'applications multimédias et de commerce électronique.

Le génie des technologies de l’information à l’ÉTS
Le programme de baccalauréat en génie des TI de l’ÉTS est unique en Amérique. Contrairement aux programmes de génie informatique traditionnels plutôt axés sur les ordinateurs et leur fonctionnement, les étudiants de l’ÉTS apprennent à analyser les besoins des entreprises pour concevoir des applications informatiques. Ces applications incluent des systèmes de commerce électronique, des systèmes de traitement d’information, des bases des données multimédias, des systèmes à médias interactifs, etc.

Les étudiants de l’ÉTS apprennent à développer des systèmes informatiques comprenant des composantes matérielles, logicielles et de réseautique, à en superviser la conception et l’implantation et à voir à leur déploiement. Leurs compétences sont recherchées dans le monde des affaires puisque les technologies de l’information, notamment Internet, sont maintenant partie intégrante du fonctionnement de toutes les entreprises. Ils apprennent également la gestion de projets, la gestion des réseaux et la sécurité informatique.